Election présidentielle

Les réponses au questionnaire du SNE de Benoît Hamon, candidat PS-EELV-PRG. Document complet en pièce jointe.

Si vous êtes élu en 2017, quelles actions concrètes comptez-vous entreprendre pour maintenir la diversité de la création littéraire et de sa diffusion, conserver et valoriser le patrimoine écrit et promouvoir le livre et la lecture, notamment auprès de la jeunesse ?
 
« Je souhaite (…) que l’on soutienne économiquement la filière du livre. Des dispositifs existent pour les librairies comme les éditeurs, en termes de crédits d’impôts, de garanties d’emprunt. Mais je suis favorable à ce que l’on puisse réfléchir à des dispositifs concrets de soutien à la reprise pour les maisons d’édition, ou au soutien temporaire en cas de changement de diffuseur par exemple. L’outil que représente l’IFSIC est intéressant. »
 
Si vous êtes élu en 2017, quelles mesures concrètes envisagez-vous de mettre en œuvre pour renforcer la promotion du livre français et de la pensée française dans l’espace francophone et dans le monde ? (maintien et développement des dispositifs d’aide à la traduction ? maintien des chargés du livre dans les ambassades… ?)
 
« Je souhaite qu’une part significative de la hausse du budget des concours publics à la culture, qui seront portés à 1% du PIB, y soient consacrés. Ce réinvestissement permettra par exemple de soutenir davantage «l’extraduction», afin d’inciter les éditeurs étrangers, auxquels il faut donner une certaine visibilité sur les aides qu’ils pourraient recevoir, à acquérir les droits de livres en français, et ainsi d'augmenter sensiblement le nombre d'œuvres françaises traduites et publiées à l'étranger. »
 
Si vous êtes élu en 2017, vous engagez-vous à garantir le maintien en France de la loi sur le prix unique du livre, papier et numérique, et promouvoir ses principes aux niveaux européen et international ?
 
« Je maintiendrai évidemment le prix unique du livre, qu’il s’agisse du livre papier ou du livre numérique et je me battrai pour le préserver au niveau européen mais aussi pour le promouvoir au-delà de notre pays. »
 
Si vous êtes élu en 2017,
-vous engagez-vous à  préserver le Droit d’auteur ? Si oui, de quelles manières? Quelles seront notamment vos propositions pour maintenir un cadre juridique équilibré, limiter les exceptions, et lutter contre les fraudes et le piratage?
- le droit d’auteur et avec lui la rémunération de la création et la diversité éditoriale, seront-ils des thèmes que vous porterez également à l’international?
 
« Je souhaite agir dans trois directions. D’abord soutenir la position d’artiste et de créateur en sécurisant les parcours: les sorties d’écoles, les moyens de création, en développant les espaces de travail. Ensuite, favoriser la rémunération du travail artistique dans ses différentes dimensions: les ventes d’œuvres, mais aussi les phases de création et de recherche, les expositions, avec l’application effective du droit d’exposition dans les centres d’art labellisés, l’action culturelle en intégrant «les revenus accessoires» comme les interventions en bibliothèque pour les auteurs. Enfin améliorer la protection sociale liée à l’ensemble des activités et des carrières: retraite complémentaire, accidents du travail, et revenir sur la dichotomie entre affiliés et assujettis. »
 
Si vous êtes élu en 2017, vous engagez-vous à maintenir un même taux de TVA réduit pour le livre (papier et numérique) et reconnaître ainsi le livre comme un bien de première nécessité ?
 
« Je m'engage à maintenir l'alignement du taux de TVA pour les livres numériques sur le taux du livre papier, appliqué depuis janvier 2012 à un taux réduit de 5,5 %.
La décision de la Cour de Justice européenne à ce sujet n'est pas justifiée. »
 
Si vous êtes élu en 2017, quelles mesures envisagez-vous de prendre pour assurer des conditions loyales de concurrence entre les deux secteurs publics et privés? Et quels outils mettrez-vous en place à cette fin?
 
« J’imagine que vous évoquez ici les éditions d’art qui peuvent être notamment développées par la réunion des musées nationaux? Si oui je ne trouve pas anormal que les musées publics soient dotés d’outils permettant la diffusion la plus large et le financement des expositions. »
 
Si vous êtes élu en 2017, vous engagez-vous à garantir aux lecteurs qu’ils ne seront pas enfermés dans des formats propriétaires ? Si oui, quelles mesures, notamment économiques, vous engagez-vous à mettre en œuvre pour favoriser le développement du modèle universel du livre numérique ?
 
« Il nous faut développer l'interopérabilité des fichiers et des format ouverts. La solution sera européenne.
Le eLab Readium qui développe un ePub3 ouvert et interopérable dans le cadre de Cap Digital avec le soutien du Centre National du Livre est un projet véritablement intéressant en tant que consortium mondial. »
 
Si vous êtes élu en 2017, quelles mesures prendrez-vous pour permettre à chaque élève de disposer de manuels et ressources numériques nécessaires à l’acquisition des fondamentaux ?
Pour qu’une plus grande équité soit assurée dans la répartition des moyens d’enseignement sur l’ensemble du territoire ?
 
« Il est important de poursuivre l'équipement numérique des établissements. Après la priorité donnée aux collèges, le quinquennat sera celui de l'extension du plan numérique à l'école primaire et au lycée. Chaque élève doit pouvoir avoir accès à des ressources numériques, et nous avons aussi besoin que l’école enseigne aux élèves les compétences qui seront celles des emplois de demain. »
 
Si vous êtes élu en 2017, quelles mesures concrètes envisagez-vous de mettre en œuvre pour garantir le maintien de l’équilibre économique de l’édition scientifique privée française (accompagnement financier ? organisation d’une concertation entre acteurs publics et privés, de l’information scientifique et technique ?....)
 
« La loi sur le numérique est une bonne loi qui a permis de trouver un équilibre intéressant avec le système 6 12 ; mais un bilan est nécessaire afin de s’assurer de garantir l’équilibre dans la chronologie entre publication papier et numérique. »  
 
Si vous êtes élu en 2017, vous engagez-vous
- à permettre une meilleure connaissance des usages de la lecture numérique en bibliothèque ? si oui, par quels moyens ?
- maintenir une concertation entre l’ensemble des acteurs concernés par PNB ? si oui, comment ?
 
« Je pense que la gratuité du prêt de livre, qui existe relativement largement aujourd’hui, est extrêmement importante. De même que l’élargissement progressif des horaires d’ouverture, pour s’adapter à la soif de culture sans cesse plus grande des publics. Pour cela il faut des moyens. Or les baisses de dotations aux collectivités locales ont parfois conduit au contraire les collectivités à réduire les acquisitions, les horaires, les services de lecture publique. Je souhaite inverser cette tendance et porter une nouvelle contractualisation culturelle avec les collectivités locales afin qu’elles aussi s’engagent dans l’augmentation des concours publics à la culture. (…) Je prône l’ouverture d’une nouvelle enveloppe de 1 million d’euros sur cinq ans, destinée à préserver les budgets d’acquisition des bibliothèques, qui connaissent une forte baisse depuis plusieurs années. »
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités