Emmanuel Macron répond aux questions du SNE | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 26.03.2017 à 13h00 (mis à jour le 28.03.2017 à 17h18) Election présidentielle

Emmanuel Macron répond aux questions du SNE

Quatre des candidats principaux à l'élection présidentielle ont répondu à dix questions du Syndicat national de l'édition, "Le livre s'invite dans la campagne".

Les réponses au questionnaire du SNE de Emmanuel Macron, candidat de En Marche!. Document complet en pièce jointe.

Si vous êtes élu en 2017, quelles actions concrètes comptez-vous entreprendre pour maintenir la diversité de la création littéraire et de sa diffusion, conserver et valoriser le patrimoine écrit et promouvoir le livre et la lecture, notamment auprès de la jeunesse ?
 
« Le marché du livre est relativement préservé en comparaison d'autres industries culturelles. Il n'en faut pas moins veiller à conforter résolument les piliers de la politique du livre en garantissant l'intégrité du droit d'auteur, le maintien du prix unique du livre et du taux de TVA réduit.
Si l'on souhaite garantir la diversité de la création littéraire, conforter la rémunération des auteurs constitue une préoccupation première. L'enquête de 2016 du ministère de la Culture ou encore l'étude récente des États généraux de la bande dessinée font état d'un phénomène de paupérisation de nos auteurs. Cela ne peut être toléré: à terme, c'est la création française qui s'en trouvera inéluctablement affaiblie. « 
 
Si vous êtes élu en 2017, quelles mesures concrètes envisagez-vous de mettre en œuvre pour renforcer la promotion du livre français et de la pensée française dans l’espace francophone et dans le monde ? (maintien et développement des dispositifs d’aide à la traduction ? maintien des chargés du livre dans les ambassades… ?)
 
« L'invitation de la France à la Foire de Francfort 2017 doit donner l'impulsion d'une politique ambitieuse de promotion du livre français et de la pensée française dans le monde, inscrite dans une démarche plus globale de valorisation de la culture française à l’international, un des axes forts de mon programme culturel.
S'agissant du livre, cela doit se traduire effectivement par le maintien des dispositifs de traduction et à travers une action renforcée des bureaux du livre au sein des ambassades. Cela passe aussi par l'action internationale des opérateurs de l'État, dont la BnF. »
 
Si vous êtes élu en 2017, vous engagez-vous à garantir le maintien en France de la loi sur le prix unique du livre, papier et numérique, et promouvoir ses principes aux niveaux européen et international ?
 
« Il ne s'agit donc pas seulement de garantir son maintien, ce qui constitue un impératif indiscuté de la politique du livre, mais de veiller à ce que ce dispositif puisse s'adapter à la recomposition des pratiques (livre numérique, e-commerce, places de marché) et répondre au mieux aux enjeux qui émergent. »
 
Si vous êtes élu en 2017,
-vous engagez-vous à  préserver le Droit d’auteur ? Si oui, de quelles manières? Quelles seront notamment vos propositions pour maintenir un cadre juridique équilibré, limiter les exceptions, et lutter contre les fraudes et le piratage?
- le droit d’auteur et avec lui la rémunération de la création et la diversité éditoriale, seront-ils des thèmes que vous porterez également à l’international?
 
«  Un volontarisme politique est impératif en la matière afin de s'opposer aux tentatives d'affaiblissement du droit d'auteur auquel œuvre, à travers la multiplication des exceptions, l'alliance des partisans de la gratuité et des grands opérateurs du numérique aux politiques commerciales agressives. Une même détermination doit caractériser l'action des pouvoirs publics, aux côtés des ayants-droit, contre les sites pirates. »
 
 
Si vous êtes élu en 2017, vous engagez-vous à maintenir un même taux de TVA réduit pour le livre (papier et numérique) et reconnaître ainsi le livre comme un bien de première nécessité ?
 
« Je préserverai l'application d'un taux de TVA réduit au livre imprimé, comme au livre numérique. »
 
Si vous êtes élu en 2017, quelles mesures envisagez-vous de prendre pour assurer des conditions loyales de concurrence entre les deux secteurs publics et privés? Et quels outils mettrez-vous en place à cette fin?
 
« Le numérique donne le sentiment trompeur que chacun peut s'improviser éditeur. Il faudra veiller à éviter que les administrations ne s'engagent dans des projets sans véritable expertise ni stratégie clairement définie. Il convient aussi de conforter notre connaissance des pratiques: les données dont nous disposons sur l'édition publique et son impact sur le marché du livre sont insuffisantes. »
 
Si vous êtes élu en 2017, vous engagez-vous à garantir aux lecteurs qu’ils ne seront pas enfermés dans des formats propriétaires ? Si oui, quelles mesures, notamment économiques, vous engagez-vous à mettre en œuvre pour favoriser le développement du modèle universel du livre numérique ?
 
«  Garantir aux lecteurs un accès pérenne, sur tout support de lecture, des fichiers qu'ils acquièrent, apparaît indispensable si l'on souhaite lutter contre les pratiques de piratage. Leur offrir le choix d'acheter leurs livres où ils le souhaitent, y compris en librairie, s'inscrit dans le prolongement des actions menées pour favoriser la diversité des circuits de commercialisation. »
 
Si vous êtes élu en 2017, quelles mesures concrètes envisagez-vous de mettre en œuvre pour garantir le maintien de l’équilibre économique de l’édition scientifique privée française (accompagnement financier ? organisation d’une concertation entre acteurs publics et privés, de l’information scientifique et technique ?....)
 
« La mise en œuvre de la loi pour une République numérique a donné lieu à la création d'une instance d'accompagnement au sein de laquelle l'édition scientifique privée comme publique est représentée. Ce lieu de concertation doit veiller à ce que l'application des dispositions relatives aux durées d'embargo ne perturbe pas l'équilibre économique de ce secteur de l'édition. En la matière la concertation doit être privilégiée et il convient d'évaluer de manière prospective l'impact que pourront avoir les choix retenus. »
 
Si vous êtes élu en 2017, vous engagez-vous
- à permettre une meilleure connaissance des usages de la lecture numérique en bibliothèque ? si oui, par quels moyens ?
- maintenir une concertation entre l’ensemble des acteurs concernés par PNB ? si oui, comment ?
 
« L'accès aux bibliothèques publiques sera un des objectifs prioritaires du quinquennat, avec l’objectif d'élargissement de leurs horaires d'ouverture. (…). Il est de la responsabilité des élus locaux de porter dans leurs territoires cette grande réforme qui vise à donner un nouveau souffle à ce qui est le premier réseau culturel de proximité. Mais il est de la responsabilité de l’État de mettre en place les conditions de sa réussite. (…)La détermination des élus et la conviction des professionnels sont les garants de la réussite de ce grand projet qui doit renforcer le maillage culturel du territoire et favoriser l'accès de tous au livre. Je demanderai au ministre de la culture de désigner un «ambassadeur de la réforme», une personnalité culturelle bénéficiant de relais auprès des élus locaux, qui sera garant de sa mise en œuvre. »
 
close

S’abonner à #La Lettre