JC Lattès publiera les mémoires d'Ai Weiwei au printemps 2017 | Livres Hebdo

Par Pierre Georges, le 14.10.2015 à 12h19 (mis à jour le 14.10.2015 à 13h00) Art

JC Lattès publiera les mémoires d'Ai Weiwei au printemps 2017

Ai Weiwei en 2007. - Photo HAFENBAR

Les éditions JC Lattès ont acquis les droits des Mémoires de l'artiste chinois Ai Weiwei et les publieront en sortie mondiale au printemps 2017.

Les éditions JC Lattès ont annoncé mercredi 14 octobre avoir acquis les droits des futures Mémoires d'Ai Weiwei, artiste chinois aussi célèbre que provocateur. L'ouvrage sera publié au printemps 2017, en sortie mondiale. 

Sans titre pour l'instant, l'autobiographie d'Ai Weiwei paraîtra dans les formats papiers, e-book et audio-book aux Etats-Unis chez Crown (Penguin Random House). Elles sortiront simultanément au Royaume-Uni chez Bodley Head et au Canada chez Doubleday Canada. Outre JC Lattès en France, huit autres pays en ont également acheté les droits de l'ouvrage: l'Allemagne, les Pays-Bas, l'Italie, le Brésil, l'Espagne, le Danemark, la Suède et la Norvège. 

Selon l'éditeur, Ai Weiwei y livrera "une extraordinaire histoire culturelle de la Chine des cent dernières années, racontée à travers le prisme de sa propre vie et de celle de son père", le poète chinois Ai Qing. Le sculpteur, photographe, performeur architecte et blogueur engagé y racontera ses années d'études à New York de 1991 à 1993 et son retour à Pékin en tant qu'architecte autodidacte. 

Grâce à son activité influente et parfois provocatrice sur les réseaux sociaux, Ai Weiwei, 58 ans, a acquis une large audience en ligne, s'engageant pour les droits de l'homme, et contre la censure et la corruption. A cause de ses prises de position, les autorités chinoises ont détruit son studio à Shangaï et il a été emprisonné sans chef d'accusation pendant 81 jours en 2011. Après avoir été en liberté conditionnelle pendant quatre ans, il a récupéré, en juillet 2015, son passeport, jusque-là confisqué par les autorités chinoises. 

La Royal Academy of Arts expose actuellement ses œuvres à Londres.
close

S’abonner à #La Lettre