MANIFESTATION

Montreuil 2016 se met "Sens dessus dessous"

Photo DR

Montreuil 2016 se met "Sens dessus dessous"

Une place plus importante pour la BD, de nouvelles Pépites, et la gratuité les trois premiers jours sont les bouleversements de la 32e édition du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, qui se met "Sens dessus dessous" du 30 novembre au 5 décembre.

J’achète l’article 1.50 €

Par Claude Combet,
Créé le 11.10.2016 à 17h24,
Mis à jour le 12.10.2016 à 10h44

"La précédente édition du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil a failli ne pas avoir lieu à cause des attentats et, grâce à vous, elle s’est tenue pour faire face à la douleur, à la peur, au doute. Nous avons prouvé la nécessité de cet événement littéraire et montré que la culture reste debout et ouverte" a déclaré Sylvie Vassallo, directrice du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis, en ouverture de la conférence de presse qui s’est tenue à l’Ima, annonçant la 32e édition de la manifestation.

Plus de place pour la BD

Déclinant le thème "Sens dessus dessous", "une expression mystérieuse qui permet d’explorer le désordre, le chaos, le bouleversement, et d’évoquer les différentes directions dans lesquelles va le monde" selon Sylvie Vassallo, le Salon de Montreuil se veut toujours attentif "à l’évolution de la littérature de jeunesse, et aux hybridations du sens, du corps et de l’objet livre" a-t-elle souligné.
Pour cela, elle met à la disposition du public quatre scènes (Scène vocale, scène littéraire, scène BD, scène Pépites), une exposition, et une "ruche Transbook". Elle fera une plus large place à la BD, dont la scène sera au rez-de-chaussée au milieu des éditeurs de BD, et sera notamment animée par un nouveau prix jeunesse de l’ACBD.  

L’exposition intitulée "La règle et le jeu", liée au projet Transbook, met en scène 20 artistes qui chamboulent l’album classique. Elle rendra hommage aux précurseurs Bruno Munari et Warja Lavater et aux contemporains Paul Cox, Marion Bataille, Adrien Parlange et Matthias Picard. Par ailleurs, sept artistes européens - le Britannique Ben Newman, la Slovaque Daniela Olejnikova, l’Espagnol Isidro Ferrer, l’Allemande Katrin Stangl, l’Italien Massimiliano Tappari, la Belge Anne Herbauts, et la Française Hélène Riff -, ont créé sous la contrainte autour du thème "Lire entre les lignes" et d’une forme imposée par le scénographe Olivier Douzou. Enfin seront exposés sept livres d’artistes dont il faudra découvrir la règle et les mécanismes.

Réforme des Pépites

Montreuil revoit aussi ses prix littéraires, les Pépites. Une liste resserrée de trente-six titres, dévoilée lors de la conférence de presse, "tous genres confondus et exclusivement francophones" sera soumise à un jury professionnel et à un jury de lecteurs "France Télévision", partenaire du prix. Chaque jury choisira trois titres dans chaque tranche d’âge, "petit", "moyen", "grand", et une Pépite d’or, Pépite des Pépites, couronnera le livre jeunesse de l’année. Les prix seront annoncés le mercredi 30 novembre à 13 h et remis aux lauréats lors de l’inauguration. Les ouvrages sélectionnés, une librairie Pépites, une salle de lecture occuperont la nouvelle scène des Pépites.

Sous l’appellation "la ruche Transbook", on retrouvera les expériences numériques du salon. Sens, la BD de Marc-Antoine Mathieu chez Delcourt utilisant réalité virtuelle et réalité augmentée, les "Histoires animées" d’Albin Michel et l’application Nathan Live sont les trois rendez-vous prévus pour le public. Tandis que les professionnels auront la traditionnelle conférence From Paper to Screen (2 décembre), le MICE et les rendez-vous Tremplin (avec les directeurs artistiques).

Enfin, l’entrée sera gratuite le mercredi, jeudi et vendredi (elle est déjà gratuite tous les jours pour les jeunes de moins de 18 ans, les étudiants et les professionnels) et sera à 5 euros le week-end, en échange d’un Chèque-Lire de 4 euros à dépenser sur place. Parallèlement, le Salon du livre et de la presse jeunesse organise un parcours off avec la Ratp dans quinze galeries parisiennes qui exposeront des illustrateurs pour la jeunesse et le travail de Julie Stephen Chheng actuellement en résidence; des ateliers avec les 20 artistes invités; un concours de critique littéraire sur BookTube (en partenariat avec Orange); et, en partenariat avec le Syndicat national de l’édition, des parrainages de classes qui recevront la visite d’un éditeur avant, sur le Salon et après.  





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités