Dossier Rentrée jeunesse : dystopie mon amie | Livres Hebdo

Par Fabienne Jacob, le 09.09.2016 (mis à jour le 09.09.2016 à 10h15) Dossier

Dossier Rentrée jeunesse : dystopie mon amie

Au Salon du livre de jeunesse à Montreuil en 2015. - Photo OLIVIER DION

Comme son aîné, le roman pour la jeunesse se fait miroir de notre monde menacé de toutes parts. Il broie du noir tandis que les fondamentaux de la littérature adolescente, tels les premiers émois amoureux, reculent au profit de la dystopie. Seuls les romans et les albums pour les plus petits continuent de voir la vie en rose.

Comme une rentrée littéraire avec ses poids lourds incontournables, le cru des fictions automnales pour la jeunesse possède ses figures imposées. Impossible en cette rentrée de manquer les titres à gros tirage liés pour la plupart à l’actualité cinématographique, telle la réédition du BGG de Roald Dahl, adapté à l’écran par Steven Spielberg. Son éditeur français, Gallimard Jeunesse, célébrera le c

Lire la suite (21 410 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [4,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre