Le nouveau roman de Murakami jugé "indécent" à Hong Kong | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, avec The Guardian, le 26.07.2018 à 11h00 Polémique

Le nouveau roman de Murakami jugé "indécent" à Hong Kong

Haruki Murakami - Photo IVAN GIMENEZ/BELFOND

Interdit de Foire du livre à Hong Kong, Killing Commendatore sera publié en France chez Belfond le 11 octobre sous le titre Le meurtre du commandeur

Un tribunal de Hong Kong a déclaré "indécent" le nouveau roman de l'écrivain japonnais Haruki Murakami, Killing Commendatore, publié le 24 février 2017 au Japon, a rapporté The Guardian. En conséquence, le livre paraîtra là-bas avec un avertissement en page de couverture et sera vendu aux seuls lecteurs âgés de 18 ans et plus. Le livre a également été retiré des stands de la Foire du livre de Hong Kong qui s’est tenue du 18 au 24 juillet. Les exposants auraient été avertis que s’ils vendaient cet ouvrage, ils s’exposaient à la fermeture de leur stand. 

Aucune raison précise n'a été donnée à cette classification. Les autres livres de l'auteur étant disponibles pour tous les lecteurs.

"Pour un territoire qui se présente comme la ville mondiale de l’Asie, le point de vue des autorités de Hong Kong sur la sexualité et son traitement littéraire sont archaïques", a dénoncé Jason Y Ng, président du Pen Club de Hong Kong auprès du Guardian. "C’est une décision arbitraire. Qui peut dire que les scènes de sexe décrites par M. Murakami dans Killing Commendatore sont plus indécentes que celles des romans de James Joyce ou Henry Miller? Et pourtant, il est banni d’un événement littéraire alors que les autres sont enseignés à l’école en tant que classiques", a-t-il poursuivi.

Une pétition lancée sur Facebook le 21 juillet, qui dénonce un "procès humiliant", a réuni 2000 signatures en 48 heures. 

Killing Commendatore met en scène un artiste qui tente de comprendre la soudaine demande de divorce de son épouse. Il sera publié en deux volumes chez Belfond le 11 octobre, sous le titre Le meurtre du commandeur, et en livre audio chez Lizzie le 15 novembre. 

Sorti au Japon en février dernier, l'éditeur Shinchosha avait imprimé 500000 exemplaires des deux livres, et lancé une réimpression dès sa sortie de 200000 exemplaires pour le premier tome et de 100000 exemplaires pour le second.
close

S’abonner à #La Lettre