Le nouveau roman de Haruki Murakami sort au Japon | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, avec AFP, le 23.02.2017 à 17h11 (mis à jour le 23.02.2017 à 22h10) Littérature étrangère

Le nouveau roman de Haruki Murakami sort au Japon

Haruki Murakami. - Photo DR

Le plus célèbre écrivain japonais publie le premier volume de Killing Commendatore. La traduction française, selon Belfond, ne sera pas disponible "avant 2018".

Haruki Murakami, figure de proue de la littérature contemporaine japonaise, publie vendredi 24 février à minuit au Japon (jeudi 23 février, à 16 h en France) Killing Commendatore, un nouveau roman-fleuve dont le contenu reste encore secret, en deux volumes intitulés "Emerging Ideas" et "Moving Metaphor".
 
"L'auteur nous a fait savoir qu'il souhaitait que les lecteurs le découvrent sans rien savoir et c'est pourquoi nous ne dirons rien avant la publication. Même en interne, très peu de personnes y ont eu accès, a précisé à l'AFP un porte-parole de la maison d'édition Shinchosha. Le manuscrit totalise 2 000 feuillets. Le premier tirage était initialement de 500 000 pour chaque tome, mais nous avons d'ores et déjà décidé de monter à 700 000 pour le premier et 600 000 pour le second, pour le moment".
 
Des librairies ouvertes en pleine nuit
 
Plusieurs librairies ont ouvert en pleine nuit pour un compte à rebours avant de proposer, à minuit pile, ce nouveau roman décrit par Haruki Murakami, lors de la remise du prix Hans Christian Andersen au Danemark, comme étant "plus long que Kafka sur le rivage, plus court que 1Q84, une histoire très étrange".
 
L’éditeur français de l’auteur, Belfond, affirmait à Livres Hebdo, en novembre dernier, que l’ouvrage, déjà très attendu, ne sera pas disponible "avant 2018" en France.
 
Entre 1Q84 et ce nouveau roman, Haruki Murakami a publié un plus court roman, "L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage" (Belfond, 2014), puis, au Japon, un recueil de nouvelles intitulé Onna no inai otokotachi (Les hommes sans femmes) qui sortira toujours chez Belfond le 2 mars prochain.

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre