Royaume Uni

Une erreur dans la rémunération des auteurs britanniques au titre du prêt en bibliothèque

Une erreur dans la rémunération des auteurs britanniques au titre du prêt en bibliothèque

Le Public Lending Right, équivalent britannique de la Sofia en France, avait sous-estimé la région de Londres dans ses calculs. Les 14800 auteurs concernés par cette erreur se répartiront 264000 livres sterling supplémentaires.

J’achète l’article 1.50 €

Par Véronique Heurtematte,
Créé le 23.03.2016 à 15h56,
Mis à jour le 23.03.2016 à 16h12

Le Public Lending Right (PLR), l’équivalent britannique de la Sofia en France, a commis une erreur dans ses calculs du droit de prêt en bibliothèque, sous-estimant le nombre de prêts de la région de Londres dans son échantillon global, a révélé The Guardian dans un article daté du 22 mars.
 
14800 auteurs sont concernés par cette erreur et se répartiront 264000 livres sterling supplémentaires, environ 333000 euros.

En février, le Public Lending Right avait annoncé que le droit de prêt en bibliothèque s'élevait au total 6 millions de livres sterling, qui seraient distribués à 22347 auteurs, à raison de 7,67 pences par prêt.
 
La Société des Auteurs britannique a accepté les excuses de l’organisme de perception et a saisi l’occasion pour remettre en avant la question de la rémunération des auteurs pour le prêt de livres électroniques en bibliothèque. "Les bibliothèques prêtent un nombre significatif de livres numériques, environ 2 millions en 2013-2014 mais les auteurs ne sont pas rémunérés pour ces prêts, ni de la part des éditeurs, ni de la part du PLR, a souligné Nicola Solomon, directeur général de la Société des auteurs. Nous travaillons avec le gouvernement et toutes les parties concernées pour que les auteurs reçoivent une rétribution équitable et nous pressons le gouvernement pour que cette disposition soit mise en place le plus rapidement possible".

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités