Séoul qui rit, Prague qui pleure | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, le 23.12.2016 à 15h03 (mis à jour le 23.12.2016 à 16h00) Librairies

Séoul qui rit, Prague qui pleure

La librairie Fiser, à Prague, ferme ses portes. - Photo DR

Alors que Séoul célèbre la réouverture de sa librairie la plus ancienne, Prague fait le deuil de la sienne. 

En Corée du Sud, la librairie la plus ancienne de Séoul, Jongno, a réouvert ses portes ce vendredi 23 décembre, 14 années après sa fermeture. La nouvelle boutique appartient désormais à la chaîne coréenne Younpoong Bookstore. 

Lancée en 1907 par des jésuites, la librairie Jongno a connu une large période de croissance avant d’être concurrencée, dans les années 1980, par de grandes chaînes, comme Kyobo Book Center ou Younpoong Bookstore, et par la vente en ligne. Elle avait fermé ses portes en 2002.

Pas de renouvellement de bail pour la librairie

De son côté, la République tchèque pleure la fermeture de la librairie Fiser, samedi 24 décembre, après un refus de renouvellement de bail. Elle a été ouverte dans les années 1930 à Prague. Dès les années 1960, elle est devenue le lieu de référence pour tous les amateurs de livres à la recherche d’un ouvrage introuvable partout ailleurs. 

"Alors que de nombreuses petites librairies de la capitale ont été forcées de fermer ces dernières années à cause de la concurrence avec de grandes chaînes, la fréquentation de la librairie Fiser n’a jamais baissé", selon nos confrères tchèques de Radio Praha.

Malgré une pétition qui a rassemblé plus de 3500 signatures, le propriétaire des lieux a refusé de renouveler le bail des lieux. La maison d’édition Paseka, propriétaire de la librairie, a annoncé avoir trouvé de nouveaux locaux pour abriter Fiser mais, selon les habitués, "plus rien ne sera jamais comme avant". 
close

S’abonner à #La Lettre