Social

Le projet d’accord sur le travail dominical divise les syndicats de la Fnac

La CGT, FO et Sud s'opposent à l'accord sur le travail dominical à la Fnac. - Photo OLIVIER DION

Le projet d’accord sur le travail dominical divise les syndicats de la Fnac

L’adhésion de la CFTC, de la CFE-CGC et de la CFDT au projet d’accord sur le travail le dimanche à la Fnac permet de faire avancer la procédure d’adoption du texte malgré le veto de la CGT, de FO et de Sud.

J’achète l’article 1.50 €

Par Clarisse Normand,
Créé le 20.01.2016 à 16h21,
Mis à jour le 20.01.2016 à 17h21

Les syndicats de la Fnac avaient jusqu’au 20 janvier pour prendre position sur le projet d’accord concernant le travail le dimanche et en soirée que leur avait remis le 13 janvier la direction de l'enseigne.

Représentant 30 % des suffrages exprimés lors des dernières élections professionnelles au sein de l'entreprise, la CFTC, la CFE-CGC et la CFDT, se sont prononcés en faveur de cet accord. En revanche, la CGT, FO et Sud, soit 50 % de la représentativité syndicale, ont fait part de leur opposition.

Dans un communiqué, la direction de la Fnac a estimé que le taux d’adhésion de 30% lui permettait de lancer la procédure d’information-consultation auprès des instances représentatives du personnel des sociétés du groupe. "A l’issue de cette période, dont la durée ne peut excéder trois mois, l’accord pourra être signé et notifié à l’ensemble des organisations syndicales qui disposeront alors d’un délai de huit jours pour s’y opposer. A défaut, l’accord entrera en vigueur", précise la direction.

Le texte sur le travail dominical proposé par la direction de la Fnac repose sur le principe du volontariat des salariés, conformément à la loi Macron. Mais il prévoit aussi des modalités de compensation et de rémunération différentes selon les magasins. Pour ceux ouverts tous les dimanches de l’année, en particulier ceux situés dans les zones touristiques internationales (ZTI), les salaires seront triplés pour 12 dimanches et doublés pour les 40 autres. Pour les magasins ouverts occasionnellement, jusqu’à 12 dimanches maximum par an, ils seront doublés.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités