Finances publiques

Le budget 2021 du ministère de la Culture en hausse de 4,8%

Le ministère de la Culture - Photo OLIVIER DION.

Le budget 2021 du ministère de la Culture en hausse de 4,8%

Le budget 2021 présenté par le ministère de la Culture prévoit 167 millions d'euros de crédits supplémentaires et atteint 3,82 milliards d'euros, auxquels s'ajoutent 2 milliards du plan de relance.

J’achète l’article 1.50 €

Par Marine Durand,
Créé le 28.09.2020 à 23h26,
Mis à jour le 29.09.2020 à 00h00

A année exceptionelle, "budget exceptionnel". Le ministère de la Culture a présenté son projet de budget 2021, lundi 28 septembre lors d'une conférence de presse rue de Valois. Il se monte à 3,82 milliards d'euros, et bénéficiera de 167 millions d'euros de nouvelles mesures par rapport au budget 2020, ce qui représente une hausse de 4,8%. A cet effort s'ajoute le volet culturel du plan de relance du gouvernement, de 2 milliards d'euros. "Le budget 2021 et le plan de relance sont complémentaires", a affirmé la ministre, Roselyne Bachelot, qui a aussi mis en avant la nécessité d'assurer la relance des secteurs culturels, frappés par la crise sanitaire, et de "consolider en parallèle ses fondations".

Une hausse de 3,5% des moyens pour le livre

Le programme "Livre et industries culturelles", qui porte l'essentiel des moyens réservés au livre dans le budget du ministère, progresse de 3,5%, à 317,2 millions d'euros. Une partie de ces crédits iront au fonctionnement de la Bibliothèque nationale de France, (BNF) et de la Bibliothèque publique d'information (BPI), et permettront notamment de financer la poursuite ou l'achèvement des chantiers de rénovation des deux structures, indique le ministère dans sa communication. La BNF bénéficie ainsi d'une augmentation de sa subvention pour charges de service public de 2 millions d'euros, et verra sa subvention pour investissement augmenter de 4 millions d'euros.

Ce n'est pas le seul arbitrage favorable aux bibliothèques. Comme l'a annoncé Roselyne Bachelot en avant-première à Livres Hebdo, sur les 53 millions d'euros allouées au livre sur deux ans dans le plan de relance du gouvernement, 40 millions d'euros sont fléchés en direction des bibliothèques. L'Etat soutiendra en effet les investissements des collectivités territoriales à hauteur de 30 millions d'euros pour la rénovation énergétique et durable des bâtiments et l'extension des horaires d'ouverture, tandis que 10 millions supplémentaires sur 2021-2022 permettront le renouvellement des fonds.

La ministre de la Culture a confirmé la généralisation à l'ensemble du territoire de l'opération "Jeunes en librairie", et mobilise à ces fins 7 millions d'euros sur deux ans, tandis qu'un investissement de 6 millions d'euros en 2021 permettra de moderniser les librairies. Avec les crédits de 36 millions d'euros ouverts dans la troisième loi de finances rectificatives, l'ensemble des moyens mobilisés en faveur du livre pour contrer les effets de la crise sanitaire se montent à 89 millions d'euros.

2 millions pour mettre en oeuvre le rapport Racine

Le ministère de la Culture annonce également, dans son projet de budget, 2 millions d'euros de mesures nouvelles destinées à "la mise en oeuvre de premières mesures en faveur des artistes-auteurs", à la suite des recommandations du rapport de Bruno Racine. Une concertation entre les différentes structures représentant les artistes-auteurs et les organismes de gestion collective devrait être déployée cet automne, en vue de premières mesures concrètes au premier trimestre 2021.

Enfin, le budget 2021, qui comprend une augmentation de 4,4% des moyens en faveur des Patrimoines, réserve plus de 3 millions d'euros d'investissements aux archives territoriales. Cela se traduit notamment par une aide à la construction et à la rénovation des bâtiments d'archives départementales, abritant 70% des archives produites par l'Etat.


 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités