Lagardère Publishing affiche des résultats en repli | Livres Hebdo

Par Isabel Contreras, le 13.03.2019 à 19h02 (mis à jour le 13.03.2019 à 20h00) Bilan 2018

Lagardère Publishing affiche des résultats en repli

Le siège d’Hachette Livre, à Paris. - Photo O. DION

Rendu public le 13 mars, le bilan annuel du groupe Lagardère fait ressortir pour 2018 un retrait du résultat opérationnel de Lagardère Publishing (Hachette Livre).

Avec un chiffre d’affaires de 2,252 milliards d’euros (-1,6% en données brutes, -1,2% en données comparables), Lagardère Publishing (Hachette Livre) a réalisé en 2018 un résultat opérationnel courant (Résop) de 190 millions d’euros, en repli de 20 millions d’euros par rapport à 2017, a indiqué le groupe Lagardère, mercredi 13 mars, en rendant public ses résultats annuels. La marge opérationnelle de la branche livre de Lagardère s'établit à 8,4% contre 9,2% en 2017.

Comme Lagardère l'avait déjà indiqué lors de la publication des derniers résultats semestriels, sur l'année 2018, "cette baisse est essentiellement attribuable au fort repli de l’activité sur le segment Éducation, dont la marge opérationnelle est structurellement forte, et dans une moindre mesure au repli du segment Illustré en France qui bénéficiait en 2017 de la parution d’Astérix et la Transitalique", explique le groupe.

Au total, le groupe Lagardère affiche, lui, un chiffre d'affaires de 7,258 milliards d’euros, en progression de 2,5% en données brutes et de 3,3% en données comparables. Cette croissance est portée en particulier par la branche Travel retail, spécialisée dans le commerce de détail dans les gares et les aéroports (Relay, Aelia Duty free), qui enregistre une progression de 8% de son chiffre d'affaires (données brutes).

Recentrage stratégique

Hachette Livre, qui a réalisé 31,02% du chiffre d'affaires réalisé par Lagardère l'an dernier, a néanmoins assuré 47,41% de son résultat opérationnel courant de 401 millions d’euros, auquel Lagardère Travel Retail a contribué pour 119 millions d'euros, Lagardère Active (médias) pour 75 millions et Lagardère Sports & Entertainment pour 30 millions.

Le groupe Lagardère a opéré un recentrage stratégique, avec douze opérations de cession concernant les radios à l’étranger, les principaux actifs digitaux, la participation dans Marie-Claire et l’essentiel des titres de presse magazine en France. Il négocie actuellement la cession de ses chaînes TV hors Mezzo. Ces apports en trésorerie lui ont permis d'acquérir la maison d’édition Worthy Publishing Group en septembre 2018. Il est aussi entré dans des négociations exclusives pour l’acquisition de Gigamic, créateur, éditeur et distributeur de jeux de société au début de l'année.
close

S’abonner à #La Lettre