Kate Bush, Carol Ann Duffy, Jackie Kay et Jeanette Winterson célèbrent les sœurs Brontë | Livres Hebdo

Par Léopoldine Leblanc, le 31.07.2018 à 13h54 (mis à jour le 31.07.2018 à 14h00) Hommage

Kate Bush, Carol Ann Duffy, Jackie Kay et Jeanette Winterson célèbrent les sœurs Brontë

Hommage de Kate Bush à Emily Brontë

Quatre poèmes gravés dans la pierre en l’honneur des auteures des Hauts de Hurlevent et de Jane Eyre ont été inaugurés en juillet à l’occasion du Bradford literature festival, qui s’est déroulé du 30 juin au 9 juillet en Angleterre.

En juillet, le Bradford literature festival a inauguré quatre poèmes gravés sur pierre en hommage aux sœurs Brontë. A cette occasion, et pour commémorer le bicentenaire de la naissance d’Emily Brontë, auteure des Hauts de Hurlevent, le festival a commandé l’un des poèmes à la chanteuse britannique Kate Bush qui s’était fait connaître grâce au succès populaire de sa chanson Wuthering Heights, inspirée par le roman. Quarante ans plus tard, elle réalise un nouvel hommage à l’écrivaine dont elle partage la même date d’anniversaire du 30 juillet.
 

Les poétesses écossaises Carol Ann Duffy et Jackie Kay (Poussière rouge, Métaillé, 2013 ; Carnets d’adoption, Mémoire d’encrier, 2015) ainsi que la romancière britannique Jeanette Winterson (La passion, L’Olivier, 2013) ont également été sollicitées pour le projet. Trois poèmes rendent hommage à chacune des sœurs Brontë (Kate Bush pour Emily, Carol Ann Duffy pour Charlotte, l’auteure de Jane Eyre, et Jackie Kay pour Anne), tandis que la quatrième œuvre, par Jeanette Winterson, s’inspire de l’héritage de la fratrie.

Les pierres ont été réparties sur un parcours d’environ 12 km, entre la maison natale des écrivaines à Thornton, près de Bradford et le presbytère où elles ont grandi à Haworth, dans le comté du Yorkshire, devenu le Brontë Parsonage Museum. Trois des poèmes sont installés depuis le 8 juillet. Celui en hommage à Anne Brontë devrait être inaugurée plus tard dans l’année au musée de Haworth, en raison de "la complexité de l’installation" dans les lieux, explique The Guardian.

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre