Russie

Des libraires de Moscou retirent "Maus" de leurs rayons

Art Spiegelman et son livre "Maus" frappés par l'autocensure des libraires moscovites. - Photo NADJA SPIEGELMAN

Des libraires de Moscou retirent "Maus" de leurs rayons

Le célèbre roman graphique d'Art Spiegelman sur la Shoah, prix Pulitzer en 1992, est retiré de la vente dans plusieurs librairies de la capitale russe au moment du 70e anniversaire de la fin de la Deuxième Guerre mondiale. 

J’achète l’article 1.50 €

Par Pierre Georges,
avec AFP,
Créé le 28.04.2015 à 16h38,
Mis à jour le 28.04.2015 à 17h00

Biblio Globus, Moskva et Moskovski Dom Knigui, les plus grandes librairies de Moscou, ont retiré de la vente Maus (édité en France par Flammarion), monument de la bande dessinée mondiale, consacré à la Shoah par l'auteur américain Art Spiegelman. Ils craignent que la couverture du livre, sur laquelle figure une croix gammée, leur attire les foudres des autorités russes avant le 70e anniversaire de la fin de la Deuxième Guerre mondiale.

Pour la radio indépendante L'Echo de Moscou en effet, ces librairies procèdent à leur autocensure par peur du contrôle strict des autorités sur toute diffusion de symboles nazis dans la sphère publique, une loi interdisant la "propagande nazie" ayant été votée en décembre 2014. 

La couverture de Maus représente deux souris, un père et son fils, avec en toile de fond la croix gammée ayant en son centre la tête d'Hitler sous les traits d'un chat. "Les employés attendent des contrôles des autorités et ont commencé à nettoyer les rayons", à l'occasion des célébrations du 70e anniversaire de la victoire de l'URSS sur l'Allemagne nazie le 9 mai, affirme la radio russe, selon l'AFP. 

Unique bande dessinée à avoir obtenu le prix Pulitzer, en 1992, Maus est un récit biographique racontant l'histoire de la persécution des juifs par les nazis à travers le témoignage du père d'Art Spiegelman, Vladek. L'ouvrage, dont les deux tomes sont parus en 1986 et 1991, a été publié en 30 langues dans le monde, dont le russe en 2013.

Selon Varvara Gornostaïeva, directrice de publication à Corpus, l'éditeur russe de Maus, les grandes librairies ont retiré l'album de leurs rayons et de leurs catalogues internet. "C'est un des plus grands livres antifascistes, avec un message profond et parlant. Il se vendait très bien et personne ne s'est jamais plaint", a-t-elle expliqué à l'AFP, précisant que près de 10 000 exemplaires de Maus ont été vendus en Russie.





Commentaires (2)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous
m

metreau claire

il y a 5 ans à 09 h 30

L'auto censure,la plus belle victoire du terrorisme et de la bêtise....via la peur..


h

Alvarez

il y a 5 ans à 11 h 36

Juste une petite remarque, 1er paragraphe, on ne dit pas "Deuxième Guerre mondiale" mais "Seconde Guerre mondiale".


On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités