Dan Brown : Je vais écrire un "Trump Code" | Livres Hebdo

Par Claude Combet, à Francfort, le 12.10.2017 à 16h25 (mis à jour le 17.10.2017 à 10h59) Francfort 2017

Dan Brown : Je vais écrire un "Trump Code"

Dan Brown - Photo © DAN COURTER

L'auteur du Da Vinci Code est venu à la Foire du livre de Francfort présenter à la presse du monde entier son nouveau livre, Origine, et délivrer un message engagé et pacifique. 

Des journalistes du monde entier, notamment d'Europe de l'Est, d'Asie et du Moyen-Orient se sont bousculés, caméras, appareils photos et carnets de notes en main, à la conférence de presse internationale de Dan Brown, venu à la Foire de Francfort pour la sortie mondiale le 4 octobre de son nouveau livre, Origine, paru en France chez Lattès. C'était l'occasion unique pour eux de le rencontrer, faute de le voir dans leur pays d'origine. 

Interviewée par la journaliste Margarete von Schwarzkozkopf, Dan Brown a présenté Origine, la sixième enquête de Robert Langdon, dans laquelle l'auteur du Da Vinci Code met en scène un chercheur, Edmond Kirsch, qui disparaît parce qu'il a fait une découverte majeure pour l'histoire des origines de l'humanité, ses thèmes de prédilection.  

Christianisme et islam

"Dieu survivra-t-il à la science ? est le thème du livre", a précisé Margarete von Schwarzkozkopf si bien que religion et nouvelles technologies étaient au centre des questions. "Partagez-vous l'opinion de Houellebecq que l'humanité ne peut vivre sans Dieu ?", a demandé une journaliste allemande. "Un milliard de gens vivent sans. Le monde change tellement qu'il n'y a plus Dieu dans le paysage. Ne pas croire en un Dieu n'empêche pas d'être compatissant", a répondu l'auteur. Refusant d'opposer christianisme et islam, il a poursuivi ainsi : "Nos religions sont beaucoup plus proches qu'on ne veut le croire. Comme en amour, on a les mêmes sentiments dans tous les pays ; la différence vient de la langue et des codes qu'on utilise"

Sur l'avenir, Dan Brown a ajouté :  "Les avis diffèrent. Certains pensent que les nouvelles technologies vont nous aider à résoudre les problèmes de pollution, de surpopulation, etc. D'autres pensent qu'elles vont nous tuer comme autrefois le feu a été utilisé pour manger mais aussi pour répandre la terreur. Je pense qu'il y a plus d'énergies créatives dans le monde que d'énergies destructrices", a-t-il insisté. Et sur le terrorisme, il a répondu : "Le terrorisme n'a rien à voir avec la religion. Les causes du terrorisme sont dans la politique, les oppressions. La religion est une excuse et elle est toujours utilisée dans un but politique", a-t-il commenté. 

Espagne et Catalogne

Sur les lieux – Origine est situé en Espagne et commence au musée Guggenheim de Bilbao –, Dan Brown a précisé que, étudiant, il avait travaillé sur la guerre civile espagnole et qu'il vivait plusieurs mois par an en Espagne. Interrogé sur la volonté d'indépendance de la Catalogne, il a répondu diplomatiquement : "J'adore la Catalogne, l'Espagne, j'espère qu'ils vont s"entendre. Cette histoire catholique riche et cette jeune énergie ont fait le pays"

Dan Brown fait voyager son héros dans toute l'Europe, qui le "fascine, notamment par son histoire et ses liens avec l'architecture". Aux demandes des journalistes sur une éventuelle incursion de son héros à Abu Dhabi ("Le Louvre d'Abu Dhabi ferait un excellent cadre", lui a suggéré la salle) ou sur la Chine, il a répondu qu'il souhaiterait y aller, ayant entendu parler du futur Gugghenheim. Mais surtout, a-t-il ajouté : "Robert Langdon est fatigué de voyager, je vais peut-être le laisser chez lui et je vais écrire un Trump Code", a-t-il conclu avec humour.  

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre