Marché du livre

Bilan 2020: La traduction tire la langue

Rayon Mangas à la librairie La Parenthèse, à Nancy. - Photo OLIVIER DION

Bilan 2020: La traduction tire la langue

Frappées par la crise sanitaire et la baisse des achats de droits, les parutions d'ouvrages traduits ont chuté en 2020, et ce pour la troisième année consécutive. Aucune langue ni aucun rayon ne sont épargnés.

J’achète l’article 1.50 €

Par Nicolas Turcev,
Créé le 02.04.2021 à 08h00,
Mis à jour le 02.04.2021 à 10h52

À la peine. L'effritement des traductions dans la part totale des parutions de livres en France se confirme en 2020, selon les données Livres Hebdo/Electre Data Services.
 

Photo LH



Avec 10 643 titres traduits l'an dernier, les ouvrages adaptés d'une langue étrangère ne comptent plus que pour 17,6 % de la production globale, en recul de 0,5 % par rapport à 2019 et en retrait pour la troisième année consécutive. L'ampleur de la chute est plus nette en valeur absolue, puisque 1 718 adaptations de moins ont rejoint les étals des librairies en 2020, soit un recul de 13,8 % du volume des traductions par rapport à l'année précédente.
 

Photo LH



Le marché a souffert du net retrait des achats de droits dû à l'annulation de la plupart des grands salons internationaux et de la baisse plus globale du nombre de parutions en 2020. L'anglais reste de loin la première langue traduite avec 6 159 adaptations (-16 %), suivi par le japonais qui résiste beaucoup mieux avec une baisse de seulement 3 % de son volume. L'effondrement de l'allemand (-36 %) profite à l'italien (-18 %), qui passe de justesse à la 3e place des langages les plus adaptés. L'espagnol (-8 %) ferme la marche du top 5 des dialectes les plus importés en France, qui représentent ensemble 86,2 % du volume total des traductions, contre 85,1 % en 2019. Les autres grands perdants de 2020 sont les langues scandinaves (-34 %) et d'Europe de l'Est (-32 %), tandis que le néerlandais (-7 %) et l'arabe (-2 %) parviennent à se maintenir.

 

Photo LH

La robustesse du manga

Les traductions d'ouvrages d'art (-25 %), de pratique (-23 %) et de sciences humaines et sociales (-22 %) sont les plus affectées par la tendance baissière. Le roman (-15 %) concentre tout de même un tiers du recul des adaptations, avec 591 titres parus en moins en 2020 par rapport à l'année précédente. Grâce à la robustesse du manga, qui perd seulement 33 titres en 2020 sur un total de 1 529 parutions, les traductions de bandes dessinées ne se tassent que de 5,6 %.

 

Photo LH

Les parts occupées par les traductions au sein de chaque rayon restent globalement stables, à quelques exceptions près comme la philosophie et l'ésotérisme (14 %, en baisse de 4 points), en polar (36 %, en baisse de 2 points), en fiction jeunesse (26 %, en baisse de 2 points) et en littérature fantastique et de science-fiction (44 %, en baisse de 6 points), particulièrement affectée par la chute des cessions en langue anglaise.

 

Photo LH

Commentaires (1)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous
b

Bettina

il y a 3 mois à 12 h 36

Bonjour, j'aimerais bien aussi connaitre des chiffres des livres français vendus à l’étranger. La chute est elle aussi palpable?


On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités