Bibliothèques sans frontières veut signer des projets plus ambitieux | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, le 26.07.2018 à 17h08 (mis à jour le 26.07.2018 à 18h00) Bilan 2017

Bibliothèques sans frontières veut signer des projets plus ambitieux

CLAC au Cameroun - Photo BSF

L’ONG a consolidé son activité en 2017, après une forte croissance enregistrée en 2016, selon son rapport annuel, qui tire le bilan de ses actions et dessine son avenir. 

Après une année de forte croissance en 2016, Bibliothèques sans frontières (BSF) a maintenu un volume d’activité de 7,8M€ en 2017, soit -1,18% par rapport à son budget précédent, selon son rapport annuel publié mercredi 25 juillet. 87% du budget a été alloué aux missions sociales répartis en la France (24%), l’international (59%), la mission "Collecte" (3%) et l’information et la sensibilisation du public (1%).

L’année dernière, 20 Ideas Box, la bibliothèque en kit de l’ONG, ont été créées dans des territoires ruraux et isolés en Colombie avec le concours de la Bibliothèque nationale du pays. La mise en place de ces Ideas Box s’est effectuée dans le cadre de la construction de la paix suite aux accords signés en 2016 entre le gouvernement colombien et les Forces armées révolutionnaires colombiennes (Farc) mettant fin à 53 années de conflit. Au total, BSF a créé 78 Ideas Box dans 30 pays et compte déjà près d’un million d’utilisateurs. 

Avec sa mission "Collecte", l’ONG a également récupéré 3 millions de livres et envoyés 304483 ouvrages sur le terrain. 

Développement à venir dans quatre pays

BSF consolide son action, ce qui se traduit notamment par "le renforcement des bureaux régionaux (Burundi, Jordanie, Colombie) mais également [par] l’ouverture de bureaux et le recrutement de salariés en Irak et en Italie". L’ONG prévoit de se développer prochainement au Niger, en Ouganda, au Bangladesh et au Népal. 

"Je suis fier aujourd’hui des résultats et des concrétisations qui font de 2017 une année tournant pour Bibliothèques sans frontières, une année où l’association a atteint un volume d’activité inédit et pris une nouvelle dimension tant en France qu’à l’international", s’est félicité dans le rapport Patrick Weil, président de BSF. 

Philippe Laffon, trésorier de l’ONG, tempère toutefois, à la fin du rapport: "Si l’expérience de Bibliothèques sans frontières a pu être assise en 2017, la capacité à signer des projets de plus grosse envergure sur plusieurs années avec des acteurs institutionnels est maintenant un défi qu’il faut relever".

Fondée en 2011, Bibliothèques sans frontières a mené des interventions dans 36 pays. L’ONG compte plus de 100 salariés dans le monde soutenus par 1300 bénévoles. Augustin Trapenard en est devenu le parrain au printemps dernier.
 
close

S’abonner à #La Lettre