Débat

L’ABF et BSF demandent des budgets pour les bibliothèques

L’ABF et BSF demandent des budgets pour les bibliothèques

A la veille de la journée nationale d’études consacrée aux bibliothèques, prévue jeudi 21 septembre à Paris dans le cadre de la mission Orsenna, l’Association des bibliothécaires de France et l’ONG Bibliothèques sans frontières publient un communiqué commun pour réclamer la préservation des financements des bibliothèques.

J’achète l’article 1.50 €

Par Véronique Heurtematte,
Créé le 20.09.2017 à 17h30,
Mis à jour le 20.09.2017 à 18h16

L’Association des bibliothécaires de France (ABF) et l’ONG Bibliothèques sans frontières (BSF) se sont à nouveau associées, comme au moment de la campagne présidentielle, pour publier, mercredi 20 septembre, un communiqué interpellant le gouvernement sur la nécessité de préserver les budgets des bibliothèques.
 
"Au cours de sa campagne, le Président de la République Emmanuel Macron s’est engagé à ouvrir les bibliothèques le dimanche. Françoise Nyssen, Ministre de la Culture, s’est emparée de ce sujet en missionnant l’écrivain Erik Orsenna afin qu’il effectue un tour de France et fasse l’état des lieux des bibliothèques. Nous ne pouvons que nous réjouir de l’engouement du gouvernement en faveur de la culture, déclarent les deux associations. Pourtant, en réduisant les dotations de l’Etat aux collectivités locales, le gouvernement a lié les mains des élus locaux. Si la volonté du gouvernement est bien de permettre à chacun d’avoir accès à la culture, il est indispensable d’y mettre les moyens financiers nécessaires et de créer les conditions pour que les bibliothécaires puissent agir sur leur territoire".
 
Comportement paradoxal du gouvernement

Le communiqué est publié à la veille de la journée nationale d’études prévue jeudi 21 septembre à la Bibliothèque publique d’information à Paris dans le cadre de la mission d’Erik Orsenna. Ce grand tour de France entamé par l’académicien le 8 septembre pour sensibiliser les élus et les professionnels aux enjeux que représente l’élargissement des horaires d’ouverture, et plus globalement pour ouvrir le débat sur le rôle que ces établissements doivent jouer dans la société aujourd’hui, suscite des réactions en demi-teinte dans la profession. Les bibliothécaires sont nombreux à pointer le comportement paradoxal d’un gouvernement qui réduit de manière importante ses dotations aux collectivités territoriales tout en leur demandant des efforts supplémentaires conséquents en matière de lecture publique.
 
"11 millions de Français n’ont pas accès à une bibliothèque près de leur lieu de vie. 2,5 millions de Français sont en situation d’illettrisme, rappellent l’ABF et BSF. […] L’engagement pour le développement des bibliothèques en France doit être plein et entier. L’enjeu est trop important: la fracture culturelle ne cesse de croître et les risques liés à la désinformation sont de plus en plus importants".
 
Cette question risque de s’inviter largement dans les débats de la journée nationale à la BPI qui rassemblera professionnels des bibliothèques, élus et représentants du gouvernement.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités