8/8 Françoise Bourdin: "Je ne sais pas me séparer des livres" | Livres Hebdo

Par Léopoldine Leblanc, le 11.05.2018 à 16h29 (mis à jour le 11.05.2018 à 17h00) Les 8 stars en bibliothèque

8/8 Françoise Bourdin: "Je ne sais pas me séparer des livres"

Françoise Bourdin - Photo COPIE D'ÉCRAN/YOUTUBE

Publiée chez Belfond au rythme d’un à deux romans annuels, l’auteure des "histoires qui nous ressemblent" conserve cette année le 8e rang du palmarès des auteurs les plus empruntés en bibliothèque.

Sa spécialité, ce sont les histoires de familles. A 66 ans, Françoise Bourdin est l’auteure d’une quarantaine de romans qui ont su progressivement conquérir un lectorat fidèle et s’installer comme des best-sellers chez Belfond, son éditeur principal depuis son retour sur la scène littéraire en 1991. Elle conserve cette année le 8e rang du palmarès des auteurs les plus empruntés en bibliothèque avec 29796 prêts.
 
"Ce que j’aime écrire, ce sont les grandes sagas familiales", affirme à Livres Hebdo l’auteure, qui se présente comme la romancière des "histoires qui nous ressemblent" sur son site Internet. Née en 1952 de parents chanteurs lyriques, Françoise Bourdin a grandi à Paris dans un univers littéraire: "J’ai eu la chance que mon père ait eu une formidable bibliothèque. J’avais de la lecture pour 10 ans et mon père n’interdisait rien. Avec ma sœur, on a abordé très tôt certains auteurs comme Colette, Henri Troyat, Maurice Druon", raconte-t-elle.
 
De ses lectures naît une envie d’écriture. Elle a 20 ans lorsque son premier roman, Les soleils mouillés, paraît en 1972 chez Julliard. S’ensuit un deuxième, De vagues herbes jaunes (Julliard, 1973), rapidement adapté à la télévision par Josée Dayan. Après une pause sans publication et des activités liées à sa passion équestre, l’auteure publie simultanément deux romans en 1991 (Mano a mano, chez Denoël et Sang et or aux éditions de la Table Ronde). Elle rejoint alors Belfond qui publiera l’essentiel de son œuvre, au rythme d’une à deux publications par an.
 
Aujourd’hui, Françoise Bourdin conserve un rapport au livre tout aussi passionné. "Je suis une grosse lectrice et une lectrice réjouie", assure cette grande amatrice de thrillers et de romans policiers. "Je ne sais pas me séparer des livres. Ça me hérisse de les jeter, alors je finis par tous les garder, ou alors je les prête et je les donne", parfois même à la bibliothèque du village de Port-Mort (Eure) où elle réside dans l’ancienne demeure de l’écrivain et journaliste André Castelot.
 
Petit-déjeuner avec les lecteurs
 
Si elle confie faire très peu de salons du livre et de rencontres en bibliothèques, Françoise Bourdin aime échanger avec ses lecteurs lors de moments privilégiés: "Dans les salons, on arrive pas trop à échanger, alors de temps en temps, avec Belfond, on organise un petit déjeuner avec des lecteurs. Sur le site Internet, on sélectionne les gens qui ont vraiment envie d’échanger. Je les trouve réactifs, sympas, intéressants. Dans ces moments, je vois vraiment les lecteurs et, eux, rencontrent vraiment leur auteur."
close

S’abonner à #La Lettre