Vers une cession des revues XXI et 6Mois | Livres Hebdo

Par Pauline Leduc, le 05.04.2018 à 18h50 (mis à jour le 09.04.2018 à 10h33) Médias

Vers une cession des revues XXI et 6Mois

Laurent Beccaria - Photo OLIVIER DION

Un administrateur judiciaire va organiser la cession de Rollin Publications (XXI, 6Mois et Ebdo).

Le tribunal de commerce de Paris a nommé, le 4 avril, un administrateur judiciaire pour organiser la cession d’activités de Rollin Publications, société éditrice des revues XXI et 6Mois, placée en cessation de paiement depuis l’échec et l’arrêt, fin mars, d’Ebdo. Le tribunal « a décidé d’une poursuite d’activité de la société pendant deux mois durant lesquels les équipes de XXI et 6Mois continueront de travailler sur les prochains numéros », a indiqué à Livres Hebdo Laurent Beccaria, cofondateur des revues et président de Rollin Publications.

L’éditeur – fondateur de la maison d'édition Les Arènes – précise par ailleurs que les offres de reprise sont à déposer au tribunal de commerce jusqu’au 2 mai à 17h.  Les soixante-trois salariés de la société continueront d’être payés durant cette période.
 
Sauver "XXI" et "6Mois" 
 
L’objectif de cette procédure est de préserver les revues XXI et 6Mois qui font les frais du cuisant échec d’Ebdo, et de sauver des emplois. L’aventure de l’hebdomadaire, lancé il y a trois mois dans le giron de Rollin Publications, par Laurent Beccaria et Patrick de Saint-Exupéry, coactionnaires à hauteur de 40% chacun, s’est arrêtée fin mars après seulement trois mois d’existence et 11 numéros.  En cause, des ventes en chute libre, accentuées par l’ « affaire Hulot »,  alors même que le journal – qui compte environ 40 salariés – n’acceptait pas de publicité.
 
Pour l’heure, Laurent Beccaria n’avance pas de nom pour un potentiel repreneur.

Les Arènes et L’Iconoclaste constituent avec Rollin Publications "le Groupe du 27". Cependant, les deux maisons d'édition ne devraient pas être économiquement touchées par la situation puisque les structures sont juridiquement séparées. 

 
close

S’abonner à #La Lettre