Raphaël Glucksmann va donner un nouveau souffle au "Magazine littéraire" | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 29.10.2017 à 10h21 (mis à jour le 29.10.2017 à 12h13) Médias

Raphaël Glucksmann va donner un nouveau souffle au "Magazine littéraire"

Raphaël Glucksmann

La nouvelle formule du Magazine Littéraire paraîtra le 18 décembre, rebaptisée Le Nouveau Magazine Littéraire, et se veut un média, papier et web, aux idées progressistes.

Raphaël Glucksmann a confirmé sur Facebook qu'il allait diriger la nouvelle version du Magazine Littéraire.

"Je suis heureux de vous annoncer la très prochaine naissance, le 18 décembre, du Nouveau Magazine Littéraire. L’aventure m’enthousiasme au plus haut point et j’espère que vous y participerez!" explique-t-il sur le réseau social.

Bi-média

Le Magazine littéraire, mensuel créé en 1966, va être rebaptisé Le Nouveau Magazine Littéraire ("NML" pour les intimes comme le dit son nouveau directeur) à compter du mois prochain. Imprimé à 47000 exemplaires en moyenne et vendu en kiosques à 22000 exemplaires, il connaît une baisse régulière de sa diffusion depuis plusieurs années.

Le propriétaire Claude Perdriel veut l'adapter à son époque et en faire un journal bi-média, avec un nouveau site web. Editorialement, le changement sera également visible puisqu'il s'agit d'en faire un média ouvert aux progressistes.

En rachetant la totalité des parts du groupe Sophia Publications, dont il était actionnaire à 50% depuis 2014, Claude Perdriel était devenu propriétaire des titres Histoire, Historia, La Recherche et Le Magazine Littéraire en 2016. 

Une nouvelle maison commune

"Pendant de trop longues années, les « intellectuels-(dits)-de-gauche » - ce qui semblait être un pléonasme il y a quarante ans est presque devenu une contradiction - ont cédé du terrain, abandonné des mots, délaissé des causes, opté pour le nombrilisme et le défaitisme, le nombrilisme défaitiste et le défaitisme nombriliste" explique Raphaël Glucksmann qui veut tourner la page et "retrouver le goût de l’aventure intellectuelle collective","renouer avec l’empathie qui est au coeur de la création littéraire comme de l’esprit humaniste", "revisiter, repenser, réinventer l’Europe et le monde", "en finir avec les esprits douaniers, de décloisonner la littérature, le cinéma, la philosophie, la sociologie, l’Histoire, la géographie ou la science" et "construire une maison commune."

L'essayiste, par ailleurs chroniqueur dans Questions Politiques sur France Inter, devrait être assisté par Emmanuel Poncet, ex-journaliste à Libération et ex-rédacteur en chef du magazine GQ, selon les informations de Renaud Revel.

Le fils du philosophe André Glucksmann révèle que NML proposera un grand débat d’idées, invitera des écrivains et éclairera notre époque à la lumière des grands penseurs, poètes ou romanciers d’hier. "Chaque mois, nous piocherons dans l’abondante production littéraire les livres qui nous permettent de comprendre et de réenchanter le monde" explique-t-il.
close

S’abonner à #La Lettre