Plusieurs auteures signent une pétition contre les violences faites aux femmes | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, le 06.11.2017 à 12h09 (mis à jour le 06.11.2017 à 13h00) Société

Plusieurs auteures signent une pétition contre les violences faites aux femmes

La pétition, qui sera envoyée à Emmanuel Macron, a réuni plus de 69000 signatures dont celles de Tatiana de Rosnay, Valentine Goby, Marie Darrieussecq, Lola Lafon, Maren Sell et Louison.

Plusieurs femmes du monde de l’édition, dont Laure Adler, Marie Darrieussecq, Lairence De Cock, Tatiana de Rosnay, Elodie Font, Anne F. Garreta, Valentine Goby, Lola Lafon, Mathilde Larrere, Sandra Laugier, Titiou Lecoq, Louison, Michela Marzano ou Maren Sell, ont signé la pétition contre les violences faites aux femmes lancée par la militante féministe et femme politique Caroline de Haas sur change.org et publiée le 5 novembre dans le Journal du Dimanche.
 
Ensemble, elles appellent Emmanuel Macron à "lancer un plan d’urgence pour mettre fin aux violences" faites aux femmes. Les signataires formulent cinq actions à mettre en place: le doublement des subventions des associations, une formation de tous les professionnels en contact avec des victimes, la création d’un brevet de la non-violence au collège sur le modèle de celui de la sécurité routière, la formation à la prévention du harcèlement sexuel au travail et le lancement d’une campagne nationale de prévention.
 
La pétition a réuni plus de 69000 signatures en date du 6 novembre. On y retrouve de nombreuses militantes féministes, journalistes et artistes, parmi lesquelles Dominique Blanc, Zabou Breitman, Audrey Dana, Maria de Medeiros, Emilie Dequenne, Valérie Donzelli, Florence Foresti, Agnès Jaoui, Alexandra Lamy, Céline Sciamma et Claire Simon.

Cet appel survient après l'accusation, le 5 octobre, de harcèlements et d’agressions sexuelles commises par le producteur américain Harvey Weinstein. Depuis, le hashtag #BalanceTonPorc circule sur les réseaux sociaux pour dénoncer les violences faites aux femmes. Plusieurs personnalités ont été accusées d’agressions parmi lesquels l’islamologue suisse Tariq Ramadan, le ministre de la défense britannique Gavin Williamson, les réalisateurs James Toback et Brett Ratner ou encore l’acteur et producteur américain Kevin Spacey.
close

S’abonner à #La Lettre