L'écrivain Sven Lindqvist s'est éteint | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, le 15.05.2019 à 17h57 (mis à jour le 15.05.2019 à 18h00) DISPARITION

L'écrivain Sven Lindqvist s'est éteint

Sven Lindqvist - Photo FRANKIE FOUGANTHI CC BY-SA 4.0

L'écrivain suédois Sven Lindqvist est mort à 87 ans mardi 14 mai à Stockholm. Il souffrait de la maladie de Parkinson depuis 15 ans. 

L'écrivain suédois Sven Lindqvist est mort, mardi 14 mai, à l'âge de 87 ans à Stockholm, a annoncé le quotidien suédois Dagens Nyheter. L'auteur souffrait depuis quinze ans de la maladie de Parkinson.

Après avoir étudié la littérature et le chinois à l'Université de Stockholm, il a poursuivi ses études à Pékin où il a publié La Chine familière en 1963, traduit chez Plon deux ans plus tard.

Auteur d'une trentaine d'ouvrages dont certains sont consacrés à ses voyages en Asie, en Afrique ou Amérique latine, il s'est intéressé en 1999 à la généalogie du racisme avec Exterminez toutes ces brutes, un essai paru au Serpent à plumes en 1999 et réédité aux Arènes en 2014.  

"Ecrivains-voyageur hors-normes"

Il a publié en 2012 à La Découverte Une histoire du bombardement, dans lequel il retrace l'histoire des bombes, de la découverte de la poudre à la bombe atomique.

Son dernier livre, Un voyage saharien, a été édité en février dernier aux Arènes. Ouvrage dans lequel il est notamment revenu sur l'histoire des colonisations du Sahara qu'il confronte aux destins de voyageurs croisés dans cette région du Maghreb.

Sur Facebook, l'agent littéraire Pierre Astier a tenu à rendre hommage à cet "écrivain-voyageur hors-normes" qui "a pointé les traces de la violence européenne dans le monde". 

 

De son côté, Laurent Beccaria, président des Arènes, salue la mémoire d'"un écrivain évidemment, mais plus encore, un éclaireur". "La prospérité de son œuvre est encore à venir", promet-il. 

 
close

S’abonner à #La Lettre