Crise sanitaire

Le ministère de la Culture débloque 22M€ d'aides d'urgence, dont 5M€ pour le livre

Le ministre de la culture Franck Riester - Photo OLIVIER DION LIVRES HEBDO

Le ministère de la Culture débloque 22M€ d'aides d'urgence, dont 5M€ pour le livre

Franck Riester, ministre de la Culture, a annoncé une série de mesures d'urgence pour faire face au choc économique causée par la pandémie de coronavirus. Outre des mesures spécifiques à l'étude pour accompagner les artistes-auteurs, le CNL va recevoir une enveloppe de 5M€ pour répondre aux difficultés immédiates de la filière.

Par Vincy Thomas,
Créé le 18.03.2020 à 13h41,
Mis à jour le 19.03.2020 à 15h35

« La crise sanitaire sans précédent qui touche notre pays frappe de plein fouet les acteurs de la culture. Nous devons tout mettre en œuvre pour assurer leur survie. C’est l’avenir même de notre modèle culturel qui est en jeu » a déclaré le ministre de la Culture Franck Riester, pour présenter les premières mesures de soutien au secteur culturel ce mercredi 18 mars. Saluant les acteurs et les lieux culturels qui se sont conformés et adaptés aux restrictions que l’évolution de la pandémie du Covid-19 imposait, il a reconnu un choc sans précédent pour l’économie et l’emploi de la culture en France.

"Il est urgent de répondre au risque de disparition des structures culturelles, notamment les plus fragiles. Il est aussi crucial de remédier aux conséquences de la situation sur les intermittents et les artistes-auteurs, qui sont au cœur de notre modèle de diversité culturelle" affirme le ministre. Le ministère, en lien avec les organisations professionnelles, les organisations syndicales de salariés et d’employeurs et les organismes de gestion collective, souhaite par ailleurs étudier des mesures de soutien spécifiques pour accompagner tous les artistes-auteurs.

Outre l'ensemble des mesures transversales de soutien aux entreprises qui concernent aussi les structures du secteur culturel qui sont éligibles, le ministre de la Culture a demandé à ses centres nationaux sectoriels (CNC, CNL, CNM, CNAP), ainsi qu’à l’IFCIC, "de se mobiliser pour faire face à l’urgence et répondre aux difficultés spécifiques rencontrées par les acteurs de la culture, dans les cas où les mesures transversales mises en place ne suffiraient pas à y répondre."

Pour la filière du livre, un plan d'urgence doté d’une première enveloppe de 5 M€ est mis en place par le Centre national du Livre (CNL) pour répondre aux difficultés immédiates des éditeurs, des auteurs et des libraires. Les subventions versées par le CNL aux manifestations littéraires annulées pour des raisons sanitaires leur resteront acquises, pour les aider à faire face aux dépenses déjà engagées. Dans ce cadre, une attention particulière sera portée à la rémunération des auteurs qui devaient participer à ces manifestations. Le CNL va également reporter les échéances des prêts accordés aux libraires et aux éditeurs.

De son côté, L’IFCIC adaptera ses dispositifs afin d’accompagner les industries culturelles et créatives. Une franchise de remboursement en capital systématique de trois mois motivée par le contexte d’épidémie pourra par exemple être accordée.

Dans les autres secteurs, les échéances sont suspendues et les aides de soutien sauvegardées voire anticipées.  La filière musicale obtient un fonds de soutien de 10 M€, le secteur du spectacle vivant reçoit une aide d'urgence à hauteur de 5M€, et les arts plastiques un fonds d'urgence doté de 2M€. Par ailleurs, le ministre de la Culture demande aux structures les plus solides financièrement, ainsi qu’à ses opérateurs et aux structures subventionnées par l’Etat, de faire jouer la solidarité en payant les cessions prévues aux compagnies et en honorant les cachets des intermittents afin de ne pas les fragiliser.

Enfin, le ministre de la Culture va prendre l’initiative de se rapprocher très prochainement des collectivités locales, très impliquées dans le financement de la Culture dans notre pays, pour unir leurs actions, afin de soutenir au mieux les acteurs culturels.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités