Coronavirus

Média Participations repousse les échéances des libraires

Librairie Le Roi Lire à Sceaux - Photo OLIVIER DION

Média Participations repousse les échéances des libraires

Les filiales de diffusion et de distribution du groupe, Média Diffusion et MDS, prennent à leur tour des mesures pour soutenir les librairies indépendantes.

avec Mathieu Deslandes,
Créé le 17.03.2020 à 20h04,
Mis à jour le 17.03.2020 à 21h00

Média Diffusion et MDS (groupe Média Participations) ont annoncé, mardi 17 mars, la suspension de tous leurs offices à compter du vendredi 20 mars. « Nous arrêtons toute livraison de nouveautés, précise à Livres Hebdo Stéphane Aznar, le directeur général de Média Diffusion. Nous traiterons uniquement les réassorts des clients qui conserveront une activité [malgré le confinement, NDLR]. S’ils ont besoin du dernier Lucky Luke ou d’un autre titre d’un éditeur que nous diffusons, nous ferons au mieux, avec des effectifs réduits et des flux forcément ralentis. »

Pour « soutenir les librairies indépendantes en ces moments particulièrement difficiles », ajoute Stéphane Aznar, le groupe a aussi décidé de repousser au 30 juin les échéances des 31 mars et 30 avril. « C’est une décision pragmatique, pour la suite on verra au jour le jour. Nous avons estimé qu’il était de notre devoir d’aider les libraires ; mais les éditeurs, notamment les petites maisons, souffrent aussi.»

Calendrier bousculé

Avec les éditeurs qu’ils diffusent, les collaborateurs de l’entreprise, dont « pas un n’est au chômage partiel », planchent « sur différents scénarii de reprise » : « Il ne s’agit pas seulement de reporter les titres de mars et d’avril, souligne Stéphane Aznar. Cela perturbe beaucoup plus durablement le processus de mise sur le marché. Nous devrions être en train de travailler les titres de mai, juin, juillet, et de commencer à travailler le programme d’août-septembre. Ce qui, en cascade, a des effets aussi sur les titres de la fin de l’année. »

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités