Coronavirus

Les artistes-auteurs réclament des mesures d'urgence

Samantha Bailly, présidente de La Charte, et Roland Garrigue, illustrateur - Photo L. LEBLANC

Les artistes-auteurs réclament des mesures d'urgence

La ligue des auteurs professionnels a partagé sur les réseaux sociaux mardi 17 mars une lettre ouverte au premier ministre Edouard Philippe, pour ne pas être oublié par l'Etat en période de crise sanitaire. 

Par Alexiane Guchereau,
Créé le 17.03.2020 à 19h51,
Mis à jour le 17.03.2020 à 20h58

La ligue des auteurs professionnels a cosigné, avec 12 autres organisations d'artistes-auteurs (*), une lettre ouverte au premier ministre pour l'interpeller sur les moyens mis en place par l'Etat pour les créateurs et les auteurs en période de crise sanitaire.


Après avoir fait référence au discours du président de la République du 12 mars dans lequel il évoquait la peur de la faillite pour les entrepreneurs, l'angoisse du chômage et des fins de mois difficiles, les signataires de la lettre estiment que "une fois de plus, l'Etat oublie le secteur de la création".  Ils demandent à ce que les artistes et auteurs soient aussi protégés.

Ils interpellent le premier ministre Edouard Philippe sur la situation des auteurs et des créateurs, qui ne bénéficient pas du chômage. De plus, le report de la publication des romans suite à la fermeture des maisons d'édition, l'annulation d'événements de promotion de leur livre, et la fermeture des librairies entraînent la "disparition brutale de leurs perspectives de revenus, sans dédommagement et pour une durée indéterminée." 

Les signataires interpellent l'exécutif en lui demandant "quelles mesures se soutien le gouvernement va-t-il mettre en œuvre pour permettre aux artistes-auteurs de survivre pendant cette période exceptionnelle ?"

Du 13 au 14 mars, soit au lendemain de l'allocution présidentielle, la ligue des auteurs professionnels a organisé un hackathon pour les créateurs, avec plusieurs spécialistes judiciaires et universitaires pour aider les créateurs dans leurs démarches. A l'issue de cet évènement, elle a proposé de nombreuses solutions pour "agir de manière ferme et constructive" pour lutter contre la précarisation du statut des artistes auteurs, après avoir craint que cette précarité ne soit aggravée par la fermeture des librairies. Les solutions issues de cet hackathon devraient être mises en ligne dans quelques semaines. 

(*) Outre la Ligue des auteurs professionnels, l'Adabd, le CAAP, La Charte, l'EGBD, la guilde des scénariste, La Self, la SMDA, le Snaa FO, le Snap CGT, le SNP, le SNSP, la Ligue nationale des peintres et illustrateurs.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités