Le "coup de gueule" de Fred Vargas sur l'urgence climatique | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, le 12.04.2019 à 16h37 (mis à jour le 15.04.2019 à 19h03) A paraître

Le "coup de gueule" de Fred Vargas sur l'urgence climatique

Flammarion publiera le 1er mai un essai de Fred Vargas appelant à une révolution solidaire pour lutter contre le désastre écologique annoncé.

Fred Vargas change de genre. L'auteure de polars aborde cette année l'urgence climatique et formule des propositions d'actions concrètes dans un essai à paraître le 1er mai chez Flammarion. L'éditeur annonce un tirage de 80000 exemplaires. Avec L'humanité en péril, elle livre un "projet sur l'avenir de la Terre, du monde vivant, de l'Humanité". L'ouvrage, sous-titré "Virons de bord, toute!", fait le constat d'un combat politique impuissant face à un climat qui se dérègle sous nos yeux. A partir de centaines de documents issus de recherches du monde entier, elle plaide pour une troisième révolution "solidaire."

Surprise de savoir que l'un de ses textes sur l'écologie publié en 2008 a été lu par Charlotte Gainsbourg lors de la COP24 en décembre 2018, elle se lance alors le défi d'écrire un texte dans la même veine mais un peu plus long que le premier.

Avec son style propre, où elle s'interpelle et commente les données, évoquant l'épuisement des ressources, les effets néfastes de divers gaz et du phosphore, les conséquences sur les populations, elle accompagne le lecteur avec ses réflexions "à voix haute", cherchant des solutions. "Ce qui est certain, c'est que nous sommes face, à court terme, à une modification profonde et nécessaire de nos modes de vie et de nos sociétés."

Les livres de Fred Vargas se sont vendus à plus de dix millions d'exemplaires en France. Son dernier polar, Quand sort la recluse, a été publié en 2017 chez Flammarion et en 2018 chez J'ai lu. Adaptée en mini-série et diffusée le 10 avril sur France 2, la fiction a attiré 4,64 millions de télespectateurs.   

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre