Premiers romans de la rentrée

"La fille du père" de Laure Gouraige (P.O.L)

Laure Gouraige - Photo HÉLÈNE BAMBERGER/P.O.L

"La fille du père" de Laure Gouraige (P.O.L)

Pendant l'été, Livres Hebdo présente 20 des 65 premiers romans de la rentrée littéraire.

Par Alexiane Guchereau,
Créé le 15.07.2020 à 10h00,
Mis à jour le 15.07.2020 à 10h00

"Sur toi, je ne peux pas dire que le beau" commence la narratrice de La fille du père, prévu le 20 août chez P.O.L.

A l'occasion de son 30anniversaire, une jeune femme décide d'adresser toute la douleur issue de sa relation à son père. Elle s'adresse à lui de manière directe, violente, parfois cruelle et lui reproche la perfection qu’il exigeait d’elle depuis l’enfance. Lui expose son excitation de vivre une vie loin de lui, pour elle-même. "C’était toi et moi, or c'est parce que c'était toi et moi que c'etait impossible" écrit-elle.

"Le premier roman de Laure Couraige décortique cette relation fille/père en huis-clos, cette emprise psychique fondée sur un ascendant moral toxique, et décrypte le double processus d'écrasement et d'affranchissement en dénouant patiemment les liens qui ligotent" écrit Veronique Rossignol dans son avant-critique du roman publiée dans le numéro du 19 juin.

La Fille du père est en lice pour le prix "Envoyé par la poste". Laure Gouraige est née en 1988 à Paris. Diplômée de philosophie, elle a soutenu un mémoire sur le philosophe et théologien anglais du moyen-âge Guillaume d’Ockham. 
 
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités