Hommage

La Colombie lance un nouveau billet à l'effigie de Gabriel García Márquez

Gabriel García Márquez en 2002 - Photo JOSE LARA/CC BY-SA 2.0

La Colombie lance un nouveau billet à l'effigie de Gabriel García Márquez

Un portrait de l'auteur de Cent ans de solitude, décédé en 2014, apparaît désormais sur les billets de 50 000 pesos en Colombie.

J’achète l’article 1.50 €

Par Pierre Georges,
avec AFP,
Créé le 22.08.2016 à 16h16,
Mis à jour le 22.08.2016 à 17h00

Un nouveau billet de 50 000 pesos (environ 15,50 euros) à l'effigie de l'écrivain et prix Nobel de littérature Gabriel García Márquez a été lancé vendredi 19 août en Colombie par la banque centrale.
 
"La figure principale au recto du billet de 50 000 pesos est Gabriel García Márquez (...) pour rendre hommage à un personnage qui a porté très loin le nom de la Colombie depuis le milieu du siècle dernier", a déclaré le directeur général de la Banque de la République, José Dario Uribe, en présentant le nouveau billet lors d'une cérémonie.
 
Cette cérémonie de lancement s'est déroulée vendredi après-midi dans la ville caribéenne de Santa Marta, à environ 80 km d'Aracataca, village natal de García Márquez situé dans le nord de la Colombie et qui a inspiré le Macondo de son célèbre roman Cent ans de solitude.
 
"Ils ont été mis en circulation à partir de 10h du matin (15H GMT) à Aracataca et, à partir de maintenant, partout en Colombie", a ajouté José Dario Uribe en montrant de nouveaux billets au public. Au verso des billets sont représentés "les peuples qui ont depuis toujours vécu dans la Sierra Nevada de Santa Marta, reconnue par l'Unesco comme réserve de la biosphère de l'humanité", a-t-il ajouté.
 
García Márquez est mort à Mexico en avril 2014, à l'âge de 87 ans. Ses cendres, transférées du Mexique, reposent depuis mai sur la côte caraïbe dans un cloître de l'université de Carthagène des Indes, où l'écrivain a débuté comme journaliste et situé plusieurs de ses livres.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités