Cessions de droits

La Chine, toujours premier pays traducteur du français en 2013

Le stand du Bief à la BIBF 2013 © f.piault / lh

La Chine, toujours premier pays traducteur du français en 2013

Selon les statistiques du Bief et du SNE, le chinois continue sa progression (+23,1%) et reste en 2013 la première langue de traduction du français, avec 12,8% des cessions.

J’achète l’article 1.50 €

Par Anne-Laure Walter,
Créé le 27.06.2014 à 14h29,
Mis à jour le 27.06.2014 à 18h19

De nouveau en 2013, le chinois s'est imposé comme la première langue de traduction du livre français avec 1 524 cessions contre 1 238 en 2012 (+23,1%), d'après les statistiques établies conjointement par le Bureau international de l'édition française (Bief) et le Syndicat national de l'édition (SNE) à partir des réponses de 143 maisons d'édition.

La Chine, qui représente 12,8 % des cessions de droit de traduction, s'intéresse principalement à des livres à destination de la jeunesse et  83,9% des contrats signés le sont pour ce type d'ouvrages.

D'ailleurs, Shanghai a lancé en 2013 une foire du livre jeunesse, la China Shanghai International Children's Book Fair à laquelle les Français ont participé. La prochaine édition se tiendra du 22 au 24 novembre 2014, trois mois après la 21e foire internationale du livre de Pékin, du 27 au 31 août.

Parmi les autres langues traductrices du français, l'italien arrive en deuxième position avec 1 385 cessions dont 44,4% de bandes dessinées, suivi de l'espagnol avec 8,1% des contrats (en recul de 14,6%) et de l'allemand (-11,3%).    

A périmètre constant, 11 892 contrats de cessions de traduction ont été signés en 2013 par l'édition française, soit une augmentation de 7,7% par rapport à 2012.

Les ouvrages de jeunesse et ceux de bande dessinée représentent 56,4% du total des cessions à travers le monde tandis que la littérature (fiction et non fiction) concernent 19,9% des contrats.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités