Jacques Audiard sort Dheepan et prépare "Les frères Sisters" | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 25.08.2015 à 18h01 (mis à jour le 25.08.2015 à 19h00) Cinéma

Jacques Audiard sort Dheepan et prépare "Les frères Sisters"

Claudine Vinasithamby et Antonythasan Jesuthasan dans Dheepan de Jacques Audiard - Photo PAUL ARNAUD / WHY NOT PRODUCTIONS

Palme d'or au dernier Festival de Cannes, Dheepan met en vedette Antonythasan Justhasan, véritable réfugié et écrivain tamoul. Par ailleurs, Jacques Audiard a annoncé que son prochain film serait l'adaptation d'un roman de Patrick DeWitt, Les Frères Sisters.

Palme d'or au dernier Festival de Cannes, Dheepan, très librement inspiré des Lettres persanes de Montesquieu, sort en salles ce mercredi 26 août. Ce film de genre, maniant à la fois les codes du drame social, du film de guerre et du mélo familial, met en scène un casting d'acteurs souvent non professionnels, à commencer par le héros, Antonythasan Jesuthasan qui incarne ce guerrier tamoul qui dépose les armes avant de s'embarquer pour la France où une autre guerre l'attend dans une banlieue chaude.  



Chasser les fantômes

Antonythasan Justhasan est lui-même un ancien guérillero qui a déserté son armée et fuit son pays. Migrant clandestin, il a aussi changé d'identité, devenant Shibasakthi, ou Shoba pour ses amis. A 48 ans, l'homme n'a rien oublié de son adolescence, engagé dans le conflit entre les Tigres tamouls et le gouvernement sri lankais. Il sera notamment affecté à la propagande. De ses souvenirs, il en a fait des romans, écrits en tamoul – deux ont été traduits en anglais: Gorilla, en 2001, et Traitor, en 2004. Au total, il est l'auteur ou coauteur d'une vingtaine d'ouvrages, y compris des nouvelles. Il s'apprête à publier en Inde un nouveau livre, Box, qui retrace la période d'après-guerre. 

Shoba n'est jamais revenu au Sri Lanka. Il vit chez sa sœur en Seine-Saint-Denis, survivant avec des emplois précaires, pour se laisser le temps d'écrire.

Tuer le père

A moins que Dheepan ne change son destin… La Palme d'or permet en tout cas à Jacques Audiard de se lancer dans un projet ambitieux: son premier film en langue anglaise. Les frères Sisters est l'adaptation du roman du Canadien Patrick DeWitt (Actes Sud, 2012), traduit de l'américain par Emmannuelle et Philippe Aronson. Située en Amérique, lors de la ruée vers l'or, l'histoire est celle des frères Eli et Charlie Sisters, tueurs à gages en route vers la Californie pour exécuter l'un de leurs contrats. Jacques Audiard souhaite réaliser son western en Europe: "On peut dire que la famille, ce n'est jamais gagné! Ça fait l'objet de réflexions, de combats, de compromis. Ça me renvoie directement à Dheepan" a confié le cinéaste à RTL lundi 24 août, expliquant que le drame se noue autour d'un parricide.

Il réécrit actuellement le scénario, amorcé il y a deux ans et a déjà enrôlé l'acteur américain John C. Reilly (Tale of Tales, Chicago, Magnolia).

Le réalisateur a déjà adapté Teri White (Regarde les hommes tomber d'après Triangle), Jean-François Deniau (Un héros très discret) et Craig Davidson (De rouille et d'os), en plus d'avoir écrit deux scénarios avec le romancier Tonino Benacquista (Sur mes lèvres, De battre mon cœur s'est arrêté).
close

S’abonner à #La Lettre