HarperCollins vend son site de discussion et de création littéraire pour adolescents

sur le site d'Inkpop

HarperCollins vend son site de discussion et de création littéraire pour adolescents

HarperCollins se sépare de son site Inkpop, communauté littéraire virtuelle dédiée à la jeunesse.

J’achète l’article 1.50 €

Par Camille Friquet,
avec cfr, avec The Wall Street Journal,
Créé le 27.02.2012 à 00h00,
Mis à jour le 27.02.2012 à 00h00

Inkpop, communauté virtuelle de jeunes écrivains amateurs créée par les éditions HarperCollins en 2009, est actuellement en train d'être cédé au site concurrent Figment. Inkpop compte 95 000 membres, contre 115 000 pour Figment, dont 80 758 fans sur Facebook. Grâce à cet achat, le site, lancé en 2010 par Jacob Lewis et Dana Goodyear, espère ainsi atteindre les 200 000 abonnés, ce qui représenterait, après la fusion, une audience largement plus intéressante pour les éditeurs désireux de promouvoir en ligne leur catalogue jeunesse, éditeurs parmi lesquels figurera HarperCollins.

“Les avantages d'une interface marketing permettant d'assurer la promotion de nos titres auprès d'un public plus large l'emportent face au simple fait de contrôler son propre site web d'écriture pour adolescents”, a reconnu dans The Wall Street Journal Susan Katz, éditrice jeunesse chez HarperCollins.

Sur Inkpop comme sur Figment, les écrivains en herbe sont invités à poster leurs manuscrits, projets d'histoires fictives, de nouvelles et de poésie, leurs commentaires, suggestions d'amélioration et avis. Les adhérents débattent, conseillent et choisissent les meilleures créations. A la fin de chaque mois, les éditeurs d'HarperCollins élisent le top 5 des meilleurs projets de fiction, nouvelle et poésie publiés sur le site.

“Au début, nous pensions que les écrivains étaient de grands lecteurs, donc nous les avons aidés à bénéficier de cette communauté. Mais nous sommes une entreprise axée sur nos lecteurs, et il y a beaucoup plus de lecteurs que d'auteurs”, ajoute Susan Katz.

La branche jeunesse d'HarperCollins continuera à organiser, via Figment, divers concours littéraires, et à financer la construction de nouvelles communautés numériques.





27.02 2012

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités