Librairie

"Nous voulions arrêter quand il est temps et partir proprement, surtout vis-à-vis de notre personnel". A 73 et 67 ans, Patrick et Françoise Bagyoni, propriétaires de la librairie Broglie à Strasbourg, ont décidé de faire valoir leur droit à la retraite.

"Ce n’est une surprise pour personne, ajoute le libraire. Cela faisait quatre ans que nous cherchions des repreneurs et deux ans que nous avions réduit la voilure." Mais transmettre une librairie de 480m2 avec un loyer conséquent et une orientation très nette sur le scolaire n’a pas été simple, "d’autant que le contexte économique actuel n’est pas franchement favorable", insiste Patrick Bagyoni.

CA divisé par deux

En quelques années, le chiffre d’affaires de la librairie a été réduit de moitié, passant de 3 millions d’euros en moyenne à 1,5 millions sur l’exercice 2019/2020. En cause : l’évaporation du marché des manuels scolaires.

Pour faire face, Patrick et Françoise Bagyoni avaient notamment réduit le personnel et leur loyer. Mais cela n’a pas suffi. "Il n’était pas question de faire un troisième exercice en négatif. Avant de tout bouffer, nous avons préféré cesser l’activité", plaide le libraire.

L’une des plus anciennes librairies françaises

La librairie Broglie fermera donc ses portes le 27 février. Ce qui laisse le temps aux propriétaires de renvoyer les 35000 références en livres, de liquider la papeterie et de licencier dans les règles le personnel restant.

Connue sous le nom de Broglie depuis sa reprise en 2001 par Françoise et Patrick Bagyoni, la librairie existe depuis 1676. Fondée par un certain Frédérique-Guillaume Schmunk, elle passe aux mains de la famille Levrault au 18e siècle puis, début 19e, prend pour enseigne Berger-Levrault. Faute de repreneurs, c’est donc l’une de plus vieilles librairies françaises qui écrit son dernier chapitre.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités