EPUB Summit: les acteurs du numérique tracent l'avenir du livre | Livres Hebdo

Par Hervé Hugueny, à Bruxelles, le 09.03.2017 à 18h58 (mis à jour le 09.03.2017 à 21h00) Technologie

EPUB Summit: les acteurs du numérique tracent l'avenir du livre

A la Bibliothèque royale de Belgique à Bruxelles, le deuxième EPUB Summit fait le point sur l'organisation de la définition des normes du livre numérique, et sur les développements à venir.

Réunis les 9 et 10 mars à la bibliothèque royale de Belgique à Bruxelles, quelque 150 spécialistes du livre numérique ont assisté au deuxième EPUB Summit organisé par l'EDR Lab, la branche européenne de Readium, le consortium qui développe les outils techniques nécessaires à l'utilisation de l'EPUB3, norme de livre numérique adaptable sur tout type d'appareils de lecture.
 
L'objectif de cette deuxième session, après la première organisée à Bordeaux en avril 2016, est d'exposer ce que la publication au format EPUB3 apporte aux professionnels du livre et aux lecteurs en terme de flexibilité, interopérabilité et accessibilité, afin d'encourager son adoption massive. Cette tendance est d'ailleurs en cours, au vu des multiples exemples qui ne se limitent plus au seul livre.
 
Le W3C (World wide web consortium) est désormais le cadre de la réflexion et du travail des acteurs du numérique impliqués dans l'organisation technique de la conception et la circulation du livre numérique. Approuvée par ses membres, l'absorption de l'IDPF, qui définit les normes de l'EPUB, est maintenant effective. L'objectif est que le monde du web bénéficie des compétences de celui du livre dans la gestion de contenus écrits ou enrichis, et inversement. Ivan Herman, responsable des activités de la publication numérique au W3C, a exposé les règles de fonctionnement de l'organisation, aussi foisonnantes que complexes dans l'adaptation à un univers en changement permanent, et les modalités de l'intégration des membres de l'IDPF.
 
Pour la fondation Readium, qui a développé le seul moteur de rendu (SDK) concurrent de celui d'Adobe pour la création d'applications de lecture de fichiers EPUB, Laurent Le Meur et Hadrien Gardeur ont expliqué les améliorations qui restent à apporter aux outils actuels, et la mise en route de Readium-2, qui proposera une deuxième version du moteur de rendu, par modules et dans les deux ans à venir.

L'EPUB3 à la base de plusieurs projets en développement
 
L'EPUB3 sert à tout, et il est à la base du projet de mise en place d'un dépôt légal numérique obligatoire en Belgique, encore à compléter sur le plan législatif mais déjà en préparation sur le plan technique, ainsi que l'a annoncé Sophie Vandepontseele, directrice des collections contemporaines de la bibliothèque royale de Belgique. Il est aussi au centre du lancement du système de prêts dans les bibliothèques de Wallonie-Bruxelles, présenté par Alexandre Lemaire, responsable de la cellule numérique de la fédération. Il attend impatiemment une solution moins coûteuse et plus souple que la DRM d'Adobe dans la gestion du droit de prêt.
 
C'est précisément l'objectif de l'EDR Lab et de la fondation avec la DRM LCP, qui sera à disposition des distributeurs numériques souhaitant proposer une alternative à leurs clients éditeurs pour la protection de leurs livres numériques. Pour l'entretien technique de cet écosystème autour de l'EPUB3 et de la LCP, EDR Lab proposera une licence d'utilisation de 500 euros aux petits distributeurs, et de 1 000 à 2 000 euros aux plus grands, avec une révision tarifaire en fonction de la montée en puissance de LCP, explique Laurent Le Meur, directeur technique du Lab. "Ce sera au maximum 10 000 euros, soit dix fois moins que le coût actuel d'une DRM, payé par les distributeurs mais quand même répercuté sur le prix du livre", souligne-t-il.
 

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre