Convergence

Editis inaugure deux rendez-vous autour de l'adaptation et de l'écriture audiovisuelle

Clément Pelletier, directeur du développement du groupe Editis.

Editis inaugure deux rendez-vous autour de l'adaptation et de l'écriture audiovisuelle

Clément Pelletier, directeur du développement du groupe Editis, a organisé fin avril "Du livre à l'écran", une session de pitchs d'ouvrages adaptables destinée aux producteurs. Il lance demain la première "masterclasse" pour les auteurs sur l'écriture audiovisuelle.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
Créé le 06.05.2020 à 16h03,
Mis à jour le 06.05.2020 à 17h00

Jeudi 7 mai, le groupe Editis lancera « Derrière l’écran », une série de « masterclasses » autour de l’écriture scénaristique et de l’adaptation audiovisuelle, destinée aux auteurs du groupe et aux éditeurs distribués par Interforum.
 
Clément Pelletier, directeur du développement du groupe Editis, souhaite ainsi « aller au-delà du lien classique éditorial que les éditeurs ont avec les auteurs. » La masterclasse sera diffusée sur Dailymotion (autre filiale du groupe Vivendi), en streaming, avec une possibilité de questions-réponses à travers un module de « chat » (clavardage). Sur invitation par les éditeurs, « Une grosse centaine d’auteurs s’est déjà inscrite », nous précise-t-il.

Jeter des ponts
 
Le premier conférencier sera le scénariste Eric Benzekri (Maison Close, Les lascars, Baron Noir). Un showrunner, un réalisateur, un producteur figurent parmi les invités prévus pour la suite. « L’idée est que cela devienne un rendez-vous pérenne », explique Clément Pelletier, qui veut « jeter des ponts entre les différents univers créatifs ». Les masterclasses ne seront pas seulement dédiées à l’adaptation mais concerneront également les créations originales.
 
Cette opération s’accompagne d’une autre, lancée le 21 avril dernier, « Du livre à l’écran ». Sur le modèle de Shoot the Book ! et de Books at Berlinale, le groupe Vivendi s’offre ainsi une séance de pitchs "maison" afin de faire découvrir aux producteurs des ouvrages à fort potentiel qui pourraient être portés à l’écran sous forme de films ou de séries. « Il n’y a rien de disruptif, le format n’est pas nouveau mais on souhaite le renforcer », souligne le directeur du développement du groupe. Et d’ajouter : « On pense que ces rencontres en distanciel vont se multiplier avec cette période de confinement. Je crois qu’il y aura des changements structurels profonds ».

Facilitateur
 
La première session sur l’outil de visioconférence Zoom était axée sur le polar et le genre noir. 200 producteurs étaient présents. La prochaine session devrait avoir lieu le 20 mai autour des récits et des témoignages. De quoi anticiper les projets audiovisuels des prochaines années alors que les tournages sont toujours suspendus.
 
« Ce projet est né de la situation actuelle, confie Clément Pelletier. Les producteurs, à l’arrêt, avaient du temps et on voulait mettre cette période de confinement à profit ». Avec l’aide des chargés de droits du groupe et de l’agente Susanne Lea, « Du livre à l’écran » a été mis en place en quelques semaines.
 
Cette convergence entre écrit et image, qui était l’un des arguments de Vivendi pour le rachat d’Editis, est déjà appliquée aux Etats-Unis, au sein des grands groupes éditoriaux : cela permet d’améliorer les revenus d’une maison d’édition mais aussi de diversifier la rémunération et d’augmenter la notoriété des auteurs.
 
Mais le système n’est pas en vase clos. Si Canal +, autre filiale de Vivendi, apporte son expertise, il n’y a aucune exclusivité aussi bien du côté de la production que de la diffusion. « Les auteurs ne nous appartiennent pas », insiste Clément Pelletier. « Nous sommes des facilitateurs, et nous sommes là pour offrir aux auteurs, comme aux artistes de Universal Music ou aux créateurs de Gameloft, un terrain de jeu le plus large possible », assure-t-il.
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités