Décès de l’auteur grec Alexandre Mitzalis | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, le 25.08.2017 à 15h41 (mis à jour le 25.08.2017 à 16h00) Disparition

Décès de l’auteur grec Alexandre Mitzalis

Alexandre Mitzalis - Photo DR/SOURCE FACEBOOK

Le poète et essayiste est décédé le 23 août à Marseille. Il avait 82 ans.

"La famille Mitzalis a l'immense douleur de vous annoncer le décès d'Alexandre Mitzalis, survenu mercredi matin 23 août 2017 à la Résidence Maguen à Marseille où il résidait suite à un accident vasculaire cérébral", a annoncé par mail l'un de ses fils, Nicolas. L’écrivain avait 82 ans.
 
Né le 14 novembre 1935 à Athènes, Alexandre Mitzalis a fait des études de droit, de français et d’allemand. Il travaille à la Bibliothèque nationale d’Athènes de 1960 à 1968. En 1968, Alexandre Mitzalis arrive en France et travaille, jusqu’en 2000, au Centre de documentation de Science Po Paris.
 
Essayiste et poète bilingue, Alexandre Mitzalis écrit en grec et en français. Il a publié huit livres dont La muraille d’Europe (L’Harmattan, 1997), Ceux qui croyaient au ciel et ceux qui croyaient à la terre (Nouvelle Pléiade, 2009) et Lettres au journal athénien To Vima (Les impliqués éditeur, 2014). En janvier 2011, Alexandre Mitzalis a obtenu le prix Richelieu pour son recueil de poèmes en grec Libations à l’Europe (Dodoni, 1988).  
 
Dans son essai Alexandre Mitzalis et les chants de l’Europe (A. Baudry et Cie, 2012), désormais épuisé, Marcella Leopizzi décrit la poésie de l’écrivain grec comme pleine "d’audace et d’énergie". "Mitzalis choisit l’Europe comme "zone lyrique" de sa parole, en faisant une sorte de poème épique de ce qui a été et surtout de ce qui devrait être", ajoute-t-elle.
close

S’abonner à #La Lettre