FOIRE DE GUADALAJARA

Bande dessinée: un axe de coopération entre le Mexique et la France

Une partie de la délégation française pendant la Foire Internationale du livre de Guadalajara au Mexique. - Photo MYLENE MOULIN

Bande dessinée: un axe de coopération entre le Mexique et la France

Huit professionnels de l’image, dont trois éditeurs, sont venus partager leur savoir-faire avec leurs homologues mexicains et concrétiser différents projets dont la création du premier Master Bande dessinée d’Amérique Latine.

J’achète l’article 1.50 €

Par Mylène Moulin,
à Guadalajara,
Créé le 02.12.2016 à 14h19,
Mis à jour le 02.12.2016 à 15h00

Avec pas moins de cinq dessinateurs et illustrateurs, dont Benjamin Lacombe, Serge Bloch et Robin Cousin, invités à la Foire du Livre de Guadalajara, le Mexique confirme une fois de plus son engouement pour l’illustration et la bande dessinée françaises.

Angoulême-Zapopan

Côté professionnel, tandis que les collaborations éditoriales entre maisons françaises et mexicaines se multiplient en bande dessinée et roman graphique, la manifestation a accueilli cette année une délégation de huit professionnels de l’image dans le cadre de la coopération décentralisée entre le Grand Angoulême et la ville de Zapopan.

Parmi eux trois éditeurs de BD et d’estampes (Les mains sales, Eidola Editions et Comme une orange), ainsi que des représentants de l’Ecole européenne supérieure de l’image (EESI), du Festival international de la bande dessinée (FIBD) et de la Maison des auteurs de la Cité internationale de la BD et de l’Image (CIBDI).

Un stand mexicain au FIBD

Leur présence devait permettre de renforcer encore un peu les liens entre les deux villes et leurs deux événements littéraires respectifs. Chose faite puisque le FIBD d’Angoulême consacrera un stand au Mexique en 2017 et pourrait héberger un pavillon sur la bande dessinée d’Amérique Latine en 2018. La venue de la délégation a également donné lieu à la concrétisation d’un projet majeur: la création d’un Master Bande dessinée au Mexique officialisée cette semaine par la signature d’un accord entre le Grand Angoulême et le pôle Ciudad Creativa Digital. Ce cluster (réseau) mexicain dédié à l’image animée sous toutes ses formes devrait aussi prochainement fonder une Maison des auteurs, similaire à celle de la Cité internationale de la BD et de l’Image.
 
Jeux vidéo, cinéma, animation, illustration, bande dessinée etc., lancée en 2012, la coopération Grand Angoulême et la ville de Zapopan vise à favoriser la collaboration inter-entreprises dans le domaine de l’image, faire en sorte de favoriser les échanges de professeurs, d’étudiants et de jeunes talents entre la France et le Mexique, et développer la collaboration culturelle avec des résidences croisées d’artistes de BD, des expositions itinérantes et des participations aux événements majeurs de l’édition dans les deux pays.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités