Août: "Festivals littéraires, profession modérateur" | Livres Hebdo

Par Léopoldine Leblanc, le 26.12.2017 à 16h00 L’année 2017 mois par mois

Août: "Festivals littéraires, profession modérateur"

En août, Livres Hebdo dressait le portrait des animateurs de rencontres et de débat. Véritables professionnels, ces derniers parlaient de leurs dernières revendications.

"C’est un vrai job, n’en déplaise à ceux qui osent encore ne pas vouloir prendre en considération le travail des animateurs et modérateurs dans les festivals littéraires. Et ce devrait être une évidence de rémunérer leurs prestations, comme celles des auteurs", écrit Michel Puche dans un décryptage de Livres Hebdo n°1137. L’article explore les accomplissements et les attentes des professionnels de la rencontre et du débat dont le statut demeure bancal.

A travers les trois pistes que sont "la création d’un annuaire des modérateurs, l’élaboration d’un code des usages et la rédaction d’un contrat type", le profil professionnel du modérateur se dessine et met en lumières la question de la rémunération qui "reste relativement faible, compte tenu du travail accompli", selon Maya Michalon.

La modératrice de l’équipe des Correspondances de Manosque et de nombreux autres événements témoigne pour Livres Hebdo de sa conception du métier. Deux autres professionnels la rejoignent pour évoquer leurs souvenirs: Yann Nicol, animateur à Manosque et programmateur du Festival du livre de Bron, et Jacques Lindecker, chroniqueur littéraire et animateur, entre autres, du café littéraire de la Ville de Mulhouse.
close

S’abonner à #La Lettre