2000 livres détruits par Daech à Mossoul | Livres Hebdo

Par Véronique Heurtematte, le 03.02.2015 à 16h52 (mis à jour le 03.02.2015 à 19h00) - 2 commentaires Autodafé

2000 livres détruits par Daech à Mossoul

Des livres prêts à être brûlés en Iraq

Des soldats de l’organisation djihadiste auraient pris d’assaut en janvier la bibliothèque centrale de la deuxième ville irakienne.

Selon l’agence Associated Press et la chaîne de télévision saoudienne Al-Arab TV, des combattants de l’Etat Islamique (ou Daech) auraient attaqué le mois dernier la bibliothèque centrale de Moussoul en Irak. Ils auraient emmené dans une demi-douzaine de pick-up plus de 2000 livres pour les brûler.
 
Les livres pour enfant ainsi que la poésie, la philosophie et les sciences étaient particulièrement visés, ainsi que des journaux du début du XXe siècle.. Les ouvrages cnsacrés à l'Islam ont été épargnés mais tous les ouvrages étrangers sont bannis.
 
Un manuscrit chrétien en Iraq épargné
Un professeur de l’université de Mossoul a déclaré à Associated Press que les extrémistes avaient déjà détruit les livres détenus par des librairies et d’autres bibliothèques de Mossoul et de la région, en s'attaquant notamment à des archives sunnites et chrétiennes. Le père dominicain Nageeb Mekhail, dont la communauté est installée à Mossoul depuis 1750, est parvenu à cacher 50000 manuscrits et vieux livres dans une ville du Kurdistan irakien. Il aurait déjà numérisé 8000 ouvrages.
Daech s'est également attaqué au musée de Mossoul, où leurs hommes auraient détruit des œuvres datant de 5000 ans avant Jésus Christ.

Depuis plusieurs semaines, les autodafés sont réguliers dans l'Etats islamique, califat autoproclamé qui s'étend principalement en Syrie et en Iraq. Malgré tous les conflits dans la région ces dernières décennies, les habitants de Mossoul s'étaient toujours arrangés pour protéger les livres. Mais l'Etat islamique menace de mort toute personne cherchant à protéger des oeuvres impies.

Il y a deux ans, les rebelles touaregs et les groupes Aqmi avaient tenté de brûler de précieux manuscrits à Tombouctou au Mali. En 1998, les Talibans avaient détruit 55000 livres rares en Afghanistan. 

Sur les mêmes thèmes (1 article)

Commentaire récent

“ Ce sont les nouveaux nazis, encore pire car eux s'attaquent à la Culture en général ! ” Chantal il y a 5 ans à 18 h 29
close

S’abonner à #La Lettre