à paraître

Une pièce inédite de James Baldwin à la rentrée

James Baldwin - Photo ALLAN WARREN/CC BY-SA 3.0

Une pièce inédite de James Baldwin à la rentrée

Les éditions La Découverte font paraître, le 27 août, Blues pour l’homme blanc, une pièce écrite par l’intellectuel noir en réaction à l’assassinat de son ami militant des droits civiques, Medgar Evers.

J’achète l’article 1.50 €

Par Nicolas Turcev,
Créé le 17.07.2020 à 18h38,
Mis à jour le 17.07.2020 à 19h00

Les éditions La Découverte publieront, le 27 août, Blues pour l’homme blanc, le texte inédit d’une pièce de l’écrivain et militant pour les droits civiques James Baldwin. Le dramaturge a conçu cette pièce en 1964 en réaction à l’assassinat de son ami, Medgar Evers, par un suprématiste blanc un an plus tôt. Il signait à l'époque sa seconde pièce, après Le coin des "Amen" (Gallimard, 1983, traduit de l'anglais par Marguerite Yourcenar).
 
Dans ce texte, le dramaturge évoque le meurtre atroce en 1955 d’un adolescent de 14 ans, Emmett Till. "Dans ma pièce, écrit-il en 1964, au moment de la parution et de la création sur scène de Blues for Mister Charlie [le titre original de la pièce, ndlr], il est question d’un jeune homme qui est mort ; tout, en fait, tourne autour de ce mort. Toute l’action de la pièce s’articule autour de la volonté de découvrir comment cette mort est survenue et qui, véritablement, à part l’homme qui a physiquement commis l’acte, est responsable de sa mort. L’action de la pièce implique l’effroyable découverte que personne n’est innocent […]. Tous y ont participé, comme nous tous y participons."

"De tels dénis de justice sont-ils encore possibles de nos jours ? Telle est la question que la pièce de Baldwin pose toujours, plus de cinquante ans après sa création. La réponse à cette question ne fait aucun doute. La destruction dont parle Baldwin se poursuit aujourd’hui", estime l’éditeur, alors que la question des violences policières et raciales ont électrisé le débat public international depuis la mort de Georges Floyd aux Etats-Unis.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités