"I am not your negro" et trois autres adaptations dans les salles | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, le 09.05.2017 à 16h57 (mis à jour le 09.05.2017 à 17h00) Cinéma

"I am not your negro" et trois autres adaptations dans les salles

"I am not your negro" de Raoul Peck - Photo DAN BUDNICK

I am not your negro, Inferno d’August Strindberg, Sayônara et Molly Monster sont les sorties cinéma du 10 mai 2017.

Le réalisateur Raoul Peck livre dans les salles françaises, mercredi 10 mai, le documentaire I am not your negro, qui revisite les luttes politiques et sociales des Afro-Américains au cours des dernières décennies à travers les propos et les écrits de l’écrivain noir américain James Baldwin, auteur de La Conversion (Rivages) ou de Chronique d’un pays natal (Gallimard). Les textes de James Baldwin sont lus par Samuel L. Jackson (Star Wars, Pulp Fiction) dans la version originale, et par Joey Starr dans la version française.
 
Remember this house, le manuscrit inachevé de James Baldwin, dans lequel l’auteur rendait hommage à ses amis Medgar Evers, Malcolm X et Martin Luther King, sert de trame au documentaire. Aux mots du dramaturge s’associent les images d’archives de ces trois figures emblématiques de la cause noire aux Etats-Unis.
 
"Aujourd’hui encore, les mots de James Baldwin nous prennent au dépourvu et nous frappent avec la même force et la même violence que quand il les a écrits, il y a plus de quarante ans. […] Il y aura difficilement quelque chose de plus juste, subtil, plus percutant que les mots de cet homme", affirme le réalisateur Raoul Peck dans un communiqué.
 
I am not your negro a remporté plusieurs prix dont le Prix du Meilleur documentaire à Philadelphie, le prix du Public à Toronto et à Berlin, et a été candidat aux Oscars 2017 dans la catégorie "Meilleur documentaire". 

 
 

Les autres sorties en salles du 10 mai 2017

Dans Inferno d’August Strindberg, le dramaturge August Strindberg quitte la Suède, en 1896, pour rejoindre Paris. A peine arrivé, il fuit la vie parisienne et s’enferme pendant deux ans dans sa chambre d’hôtel qui se transforme alors en théâtre imaginaire. Cette histoire est librement adaptée du roman éponyme de l’auteur, Inferno, disponible en poche chez Folio/Gallimard et chez Stalker.

Sayônara s’inspire de la pièce du même nom du dramaturge japonais Oriza Hirata, non publiée en France, qui relate les attaques terroristes que subit le Japon sur ses centrales nucléaires. Irradié, le pays est peu à peu évacué vers les Etats voisins. Tania attend son ordre d’évacuation, veillée par Leona, son androïde de première génération. Elles sont les derniers témoins d’un Japon qui meurt à petit feu.
 
Dans Molly Monster, les enfants à partir de 3 ans partent à l’aventure avec Petite Molly qui a tricoté un bonnet pour le bébé monstre que sa maman attend. Mais ses parents partent sans elle sur l’Île aux Œufs pour la naissance de l'enfant. Valise à la main, Molly décide donc de rejoindre sa famille pour accueillir le bébé comme il se doit. Le personnage de Molly a été créé pour Le petit monstre qui ne dort jamais dans son lit de Ted et Andrea Sieger, publié en 2000 par la maison allemande Lappan, non traduit en France.

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre