Librairie

Une nouvelle dynamique pour la librairie indépendante à Aix-en-Provence

Librairie Le Lagon noir, Aix-en-Provence - Photo DR

Une nouvelle dynamique pour la librairie indépendante à Aix-en-Provence

Après quatre fermetures en cinq ans, la ville accueille deux nouveaux points de vente, l’un généraliste et l’autre consacré aux genres. L’agrandissement du Blason, spécialisée en fonds régionaux, est également au programme.

J’achète l’article 1.50 €

Par Cécile Charonnat,
Créé le 25.09.2020 à 12h02,
Mis à jour le 25.09.2020 à 13h00

A Aix-en-Provence, les amoureux du livre retrouvent le sourire. Début septembre, deux librairies ont vu le jour alors qu’une troisième, Le Blason, s’apprête à s’agrandir.

Le Lagon noir, installé rue du Bon Pasteur, à deux pas de l’Institut d’études politiques, a été la première à lever le rideau le 2 septembre. Très spécifique, elle accueille sur 40 m2 une offre centrée sur le genre sous toutes ses formes. Les 4000 références se répartissent entre la SF, la fantasy, le fantastique, l’écologie et le cinéma. Elles marient fiction, bande dessinées, essais et surtout beaux-livres et s’adressent aussi bien aux enfants qu’aux adultes.

Une capsule temporelle

Pour créer cette structure, le fondateur des éditions Rouge profond, Guy Astic, s’est entouré de deux de ses auteurs : Jean-Muchel Durafour, professeur des universités et Charlotte Largeron, qui a pris la gérance de Lagon noir. Liés par une passion commune pour le cinéma, les trois associés veulent faire de ce lieu "un endroit où on prend le temps, une capsule temporelle". Financé par des apports privés, la librairie n’a bénéficié d’aucune aide.

Même sort pour La librairie-café-restaurant de l’Hôtel d’Eguilles, qui a ouvert le 3 septembre. Située à l’entresol d’un bâtiment classé au patrimoine, elle est le fruit d’un investissement entièrement privé. Généraliste, la librairie se déploie sur 200 m2, laissant les 100 m2 supplémentaires de surface commerciale à l’activité de restauration.
Librairie de l'Hôtel d'Eguilles, Aix-en-Provence - Photo DR

Proposant à l’ouverture 20000 références, elle devrait être en capacité, à terme, d’héberger "quasiment le double" assure sa directrice, Néjoua Benallal. Chaleureuse, conviviale, "chic" et formant une sorte de dédale, la librairie de l’Hôtel d’Eguilles est calibrée pour réaliser un chiffre d’affaires d’un million d’euros, soit un quart de ce que réalisait la Librairie de Provence, fermée en 2019. Après trois semaines d’exploitation, "c’est plutôt bien parti et c’est une belle surprise, même si nous étions attendus" se félicite Néjoua Benallal qui a dirigé la librairie Harmonia Mundi jusqu’à sa fermeture en 2015.
Rita Fidoine, propriétaire du Blason, Aix-en-Provence - Photo DR

Autre bonne nouvelle, l’agrandissement du Blason. Installé depuis 19 ans dans un local de 17 m2, la librairie spécialisée sur la Provence a déniché un espace de 30 m2 situé à à peine 20 mètres de son emplacement actuel. Prévu fin novembre, le déménagement permettra à la boutique de se "généraliser" en accueillant une offre en littérature composée essentiellement des coups de cœur de Rita Fidoine, sa pétuillante propriétaire, de son libraire et des clients. Le nombre de titres, 1500 environ, devrait donc aussi quasiment doubler.

Ces initiatives redonnent des couleurs à un paysage aixois qui, en cinq ans, avait considérablement pâli. Depuis 2015, quatre librairies ont successivement mis la clé sous la porte : Vents du sud, Harmonia Mundi, la Librairie de l’université et, bouquet final, la Librairie de Provence l’année dernière. Les 140000 Aixois ne disposaient plus que d’une seule librairie généraliste, Goulard, entourée d’une poignée de points de vente spécialisés comme Siloë, La Bédérie,  Objectif Bulle, Rêve de manga. La ville dispose aussi d'une Fnac en centre-ville.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités