Un prix littéraire débattu et remis en prison | Livres Hebdo

Par Souen Léger, le 29.04.2014 à 18h40 (mis à jour le 29.04.2014 à 19h00) Prix

Un prix littéraire débattu et remis en prison

L’une des trois bibliothèques du Centre pénitentiaire de Poitiers-Vivonne. - Photo DÉSIRÉE FRAPPIER/LH

Sur une initiative de la Fondation Paris Diderot, le prix "Paris Diderot – Esprits libres" se déroule intégralement en prison, depuis les débats sur les ouvrages jusqu’à la remise de la récompense.

Il pourrait s’agir d’un énième prix littéraire. Sauf que le prix "Paris Diderot – Esprits libres"est remis en prison par un jury de personnes détenues. Initiative de l’Université Paris Diderot et de sa Fondation, il récompense un ouvrage de littérature française paru au cours de l’année passée. Pour cette première édition, c’est le Centre pénitentiaire de Réau, en Seine-et-Marne, qui accueille le... Lire la suite (2 110 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre