Résultats Financiers

Un premier semestre mitigé pour Pearson

La cartographie du groupe Pearson

Un premier semestre mitigé pour Pearson

Le premier éditeur mondial, qui vient de vendre le Financial Times pour près de 1,2 milliards d'euros, annonce un accroissement de ses pertes, malgré un chiffre d'affaire en très légère hausse pour le premier semestre 2015.

J’achète l’article 1.50 €

Par Pierre Georges,
Créé le 24.07.2015 à 16h42,
Mis à jour le 24.07.2015 à 17h00

Le groupe éditorial britannique Pearson a annoncé, vendredi 24 juillet, ses résultats financiers pour la première moitié de l'année 2015. Si le chiffre d'affaires global est en hausse de 1% à 2,2 milliards de livres (envrion 3 milliards d'euros) reflétant une croissance en Amérique du Nord, au Brésil et en Chine, la dette du groupe continue de grandir, passant de 2,028 milliards de livres en 2014 (3,1 millions d'euros) à 2,289 milliards de livres ce dernier semestre (3,239 millions d'euros). 

Le bénéfice d'exploitation de Pearson a diminué de 4% à 72 millions de livres (100 millions d'euros) au premier semestre, tandis que les pertes opérationnales triplent en un an, s'établissant à 112 millions de livres (158 millions d'euros) durant cette période.

Leader mondial de l'édition, organisé en trois pôles (scolaire, universitaire et professionnel), Pearson, fondé en 1844, compte 40 000 salariés dans 80 pays dont la France avec Pearson Education France. Le groupe, dont environ 20% du chiffre d'affaires provient du numérique, avait finalisé l'an passé l'acquisition du groupe brésilien Multi, spécialisé dans l'apprentissage de l'anglais. 

Le Financial Times vendu à prix d'or

Par ailleurs, le groupe Pearson fait la Une de la presse internationale ce vendredi 24 juillet, pour avoir vendu l'un de ses titres phares, le Financial Times, véritable bible du monde financier international et symbole de la City londonienne. La vente du quotidien financier britannique au groupe japonais Nikkei, s'élèverait à 844 millions de livres, soit environ 1,2 milliard d'euros. 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités