Un conseil scolaire annule la censure d’un livre LGBT | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, le 17.01.2019 à 14h41 (mis à jour le 18.01.2019 à 10h03) Canada

Un conseil scolaire annule la censure d’un livre LGBT

Illustration de la bande dessinée Drame, de Raina Telgemeier - Photo EDITIONS SCHOLASTIC

Le conseil scolaire catholique anglophone d’Ottawa a remis à la disposition des élèves de cours élémentaire un ouvrage sensibilisant aux thématiques LGBT, quelques jours après l’avoir interdit.

Le conseil scolaire catholique anglophone d’Ottawa (OCSB) est revenu sur le retrait d’un ouvrage de sensibilisation aux thématiques LGBT qu’il avait discrètement fait disparaître des rayons de ses écoles élémentaires au début du mois de janvier, rapporte Radio Canada. La bande dessinée Drame de Raina Telgemeier (Scholastic, 2013) raconte l’histoire de la jeune Callie, passionnée de théâtre, et de deux garçons qui découvrent leur homosexualité et échangent un baiser sur scène. L’album a reçu le Stonewall Book Award 2013 qui récompense des œuvres en faveur des minorités lesbienne, gay, bi et transgenre (LGBT).
 
A la suite des nombreuses critiques des parents, des politiciens locaux et même de l’auteure, l’OCSB a décidé, mercredi 16 janvier, de remettre le livre sur les étagères des bibliothèques des écoles élémentaires. "Le conseil scolaire catholique d'Ottawa a écouté les éducateurs, les parents, les intervenants et les contribuables, a déclaré une porte-parole de l’organisation. Nous restons pleinement engagés à avoir des écoles sûres, inclusives et accueillantes."

"Les enfants ne sont pas guidés"
 
Le 7 janvier, les bibliothécaires de l’OCSB avaient reçu l’ordre de retirer l'ouvrage afin de transférer les exemplaires aux écoles intermédiaires et secondaires, où ils seront "mieux adaptés aux élèves de 13 ans et plus". Robert Long, le coordonnateur de la technologie d’apprentissage et du soutien au sein de la structure, jugeait alors que Drame "n’est pas un livre dont nous avons vraiment besoin ; de jeunes enfants le lisent sans être guidés". L’éditeur indique pourtant que l’ouvrage convient aux lecteurs âgés de 10 à 14 ans.
 
L’auteure s’était émue de la situation sur Twitter, faisant part de sa "tristesse pour les enfants qui ont besoin de ce livre et qui ne pourront pas y avoir accès". D’après Radio Canada, la bande dessinée connaît un fort succès au Pays de l’Erable, notamment à Ottawa où la Bibliothèque publique dispose d’une longue liste d’attente pour l’emprunter. Il fait néanmoins polémique aux Etats-Unis où il fait partie des titres les plus fréquemment bannis selon l’American Library Association.
close

S’abonner à #La Lettre