Trois femmes puissantes en tête des ventes de la rentrée | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 28.10.2015 à 15h46 (mis à jour le 28.10.2015 à 17h00) Rentrée littéraire 2015

Trois femmes puissantes en tête des ventes de la rentrée

Delphine de Vigan, Christine Angot et Amélie Nothomb dominent les ventes avant l'arrivée des prix d'automne. - Photo O. DION / J.-L. BERTINI / O. DION

L'étude annuelle de GFK sur la rentrée littéraire rappelle que 19 % des romans en grand format se vendent entre la mi-août et la mi-octobre, tandis que l'essentiel de l'activité se concentre après la remise des grands prix d'automne, début novembre.

L'institut GFK a publié mercredi 28 octobre son étude annuelle sur le marché du livre de la rentrée littéraire, rappelant que la période de mi-août à mi-octobre représente en moyenne 19% des fictions modernes grand format vendues dans l'année et 2,5% du chiffre d'affaires annuel du marché du livre physique.

2% des Français de 15 ans et plus ont acheté au moins un titre des deux précédentes rentrées littéraires. On note également que l'écho médiatique reste primordial puisque 13% des livres ont été achetés grâce à une mention dans la presse, la radio ou la télévision.

Pour la rentrée littéraire 2015, "ce sont déjà plus d'un million d'exemplaires qui se sont écoulés au format papier", affirme Sébastien Rouault, chef de groupe Livre chez GFK. Trois femmes occupent le podium des ventes, avec 107000 exemplaires pour Delphine de Vigan (D'après une histoire vraie, Lattès), 85000 exemplaires pour Christine Angot (Un amour impossible, Flammarion) et 77000 exemplaires pour Amélie Nothomb (Le crime du comte Neville, Albin Michel). L'auteure belge était la meilleure vente de la rentrée 2013, et 2e l'an dernier, derrière Le Royaume d'Emmanuel Carrère qui dominait les ventes avec 150000 exemplaires, précise GFK.

Ventes moyennes des prix littéraires de 2010 à 2014 - Photo GFK
L'impact des grands Prix de l'automne

GFK rappelle cependant que l'essentiel des ventes de livres va commencer à partir de la période de remise des grands prix d'automne, qui débute jeudi 29 octobre avec le Grand prix du roman de l'Académie française. Le pic de ventes est généralement atteint en décembre, notamment la semaine avant Noël.

Pourcentage de ventes en volume par semaine des titres primés - Photo GFK
Le Goncourt domine toujours les prix avec 395000 exemplaires vendus, en moyenne entre 2010 et 2014, devant le Goncourt des lycéens (334000 exemplaires), le Grand prix du Roman de l'Académie française (220500 exemplaires) et le Prix Renaudot (178000 exemplaires).
close

S’abonner à #La Lettre