Steven Spielberg célèbre le centenaire de Roald Dahl avec "Le BGG" | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 19.07.2016 à 14h48 (mis à jour le 19.07.2016 à 15h00) Cinéma

Steven Spielberg célèbre le centenaire de Roald Dahl avec "Le BGG"

Le film de Steven Spielberg, Le Bon Gros Géant, adapté du roman jeunesse de Roald Dahl, sort en salles le 20 juillet. 100 ans après la naissance de l'auteur britannique, son œuvre est rééditée et Gallimard jeunesse en profite pour publier quelques livres inédits.

Présenté au Festival de Cannes, hors compétition, Le Bon Gros Géant est l'occasion pour Steven Spielberg de revenir au film "jeunesse", après E.T. l'extra-terrestre, Hook, et Les Aventures de Tintin: le Secret de la Licorne. Le film sort dans les salles françaises le 20 juillet. C'est la huitième fois qu'un livre de Roald Dahl est adapté au cinéma - on a surtout retenu le Charlie et la Chocolaterie de Tim Burton et Fantastic Mr. Fox de Wes Anderson - et la deuxième fois que Le BGG est transposé sur grand écran, 27 ans après le film d'animation de Brian Cosgrove.


L'histoire est celle d'une orpheline londonienne qui se fait enlevé par un Géant bienveillant dans une île aussi lointaine qu'hostile. Las, pour se débarasser des mauvais gros géants qui la peuple, il va falloir faire appel à la Reine d'Angleterre et son armée. Plus onirique qu'aventureux, plus intime que spectaculaire, le film, un brin sentimental, surprend plus par ses qualités artistiques, qui rappellent celles d'Hugo Cabret de Martin Scorsese, que par son récit, assez classique.

De 007 à Charlie

La sortie du BGG coïncide avec le centenaire de la naissance de Roald Dahl, né le 13 septembre 1916. Lui même était grand par la taille, 1,98 mètre, a passé son enfance dans un pensionnat (expérience mal vécue) et s'est engagé dans la Royal Air Force durant la seconde guerre mondiale. Il a même croisé Ian Fleming, le créateur de James Bond, au cours de sa vie d'espion, et écrira d'ailleurs le scénario d'un 007, On ne vit que deux fois, en 1967. 

200 millions de livres vendus plus tard, traduits en 58 langues, Roald Dahl reste encore aujourd'hui, 26 ans après sa mort, un auteur à succès pour la jeunesse. En France, Gallimard jeunesse a vendu 12 millions de ses livres et il reste le deuxième auteur jeunesse le plus vendu chaque année. Quatre de ses livres sont recommandés par l'Education nationale. 

Feu d'artifice éditorial

Pour célébrer ce centenaire, Gallimard jeunesse a réédité il y a un mois les seize titres en "Folio junior", "Folio cadet" et "Ecoutez Lire" avec de nouvelles couvertures. L'éditeur a publié  aussi un grand format, un livre d'activité et deux folios pour adultes autour du Bon Gros Géant à l'occasion de la sortie du film de Steven Spielberg. Et pour septembre, la maison prépare une salve d'événements : Moi, Boy: et plus encore en grand format, un coffret rassemblant cinq ouvrages dont Le BGG, en folio junior et en coédition avec Télérama, un album jeunesse, Fantastique Mr Dahl!, avec une série de textes inédits et d'entretiens, un livre d'activités avec des recettes, des quizz et un chapitre inédit de Charlie et la Chocolaterie (La poudre à boutons). En octobre, enfin, Gallimard jeunesse musique éditera aussi L'énorme crocodile et Un amour de tortue, deux livres CD racontés par François Morel et illustrés par Quentin Blake.

close

S’abonner à #La Lettre