Dahl le géant | Livres Hebdo

Par Claude Combet, le 20.05.2016 (mis à jour le 20.05.2016 à 10h13) Jeunesse

Dahl le géant

Le Bon Gros Géant dessiné par Quentin Blake. - Photo QUENTIN BLAKE/GALLIMARD

Tout est géant chez Roald Dahl : sa taille, 1,98 m, le nombre d’exemplaires vendus, de traductions, de produits dérivés et bien sûr son œuvre. Au menu des prochains mois : la sortie le 20 juillet du film de Spielberg tiré du Bon Gros Géant et le centenaire de sa naissance le 13 septembre.

Un Bon Gros Géant

Né en 1916 au pays de Galles de parents norvégiens, Roald Dahl perd sa sœur aînée et son père à l’âge de 3 ans. Il passe son enfance dans un pensionnat dont il a gardé un souvenir cuisant raconté dans Moi, Boy. A 18 ans, le gaillard de 1,98 m renonce à ses études et travaille pour Shell qui l’envoie en 1937 au Tanganyika (actuelle Tanzanie). Pendant la Seconde Guerre mondiale, il s’engage dans la Royal Air Force (il en témoigne dans Escadrille 80), est blessé, repart et devient espion à Washington en 1944, où il rencontre Ian Fleming. Il commence à écrire dès 1942 des récits de guerre et des nouvelles pour adultes adaptées à la télévision par Hitchcock. En 1953, il épouse l’actrice Patricia Neal, avec qui il a cinq enfants et dont il divorce, puis se remarie avec Felicity Crosland. Son premier livre pour enfant, James et la grosse pêche, paraît en 1961.

Roald Dahl dans les années 1960. - Photo DR/GALLIMARD

Des histoires universelles

Roald Dahl aime à exagérer les situations et ses histoires de ne sont jamais mièvres. "La vie est tellement dure, vraiment tellement dure. Il faut préparer les enfants à faire face au monde, leur donner un maximum d’atouts pour cela", disait-il. Ses armes ? Un univers mêlant fantastique et réalité, peuplé de géants ou de nains dans la tradition de Swift et de Dickens, de sorcières et de monstres, dans lequel les adultes n’ont pas le beau rôle, amenant ses jeunes héros à faire preuve de caractère et d’initiative, voire à prendre leur revanche, pour le grand bonheur des lecteurs.

"Les enfants, il faut les passionner, sinon ils vous laissent tomber et vont regarder la télévision. J’essaie d’écrire des histoires qui les saisissent à la gorge, des histoires qu’on ne peut pas lâcher", aimait-il à dire. Ce mélange de cruauté et d’humour les séduit depuis Charlie et la chocolaterie, son deuxième livre paru en 1964 et son premier grand succès, suivis de quinze autres, tous illustrés par Quentin Blake.

Un trésor mondial

Les livres de Roald Dahl sont traduits en 58 langues, et ils dépassent les 200 millions de ventes dans le monde. Gallimard Jeunesse en a vendu 12 millions en France et en écoule 340 000 chaque année. En "Folio Junior", Roald Dahl arrive juste derrière J. K. Rowling, devant Sempé et Goscinny et Antoine de Saint-Exupéry. Quatre de ses livres (L’énorme crocodile, Un amour de tortue, Fantastique Maître Renard et Moi, Boy) figurent sur les listes de livres jeunesse recommandés par l’Education nationale.

Un eldorado pour le cinéma

Le BGG, adaptation par Steven Spielberg, en images de synthèse, du Bon Gros Géant. - Photo WALT DISNEY STUDIOS MOTION PICTURES/METROPOLITAN

Le Bon Gros Géant en est à sa deuxième adaptation. Le film de Steven Spielberg, en images de synthèse, est présenté hors compétition au Festival de Cannes et sortira sur les écrans français le 20 juillet. L’œuvre de l’écrivain a attiré les plus grands réalisateurs comme Tim Burton, qui a adapté Charlie et la chocolaterie (avec Johnny Depp dans le rôle de Willy Wonka), Danny DeVito Matilda, et Wes Anderson Fantastic Mr Fox. Danny, champion du monde (téléfilm), James et la grosse pêche, Sacrées sorcières (avec Anjelica Huston) ont aussi eu leurs films comme nombre de ses nouvelles pour les adultes. Le recueil Bizarre ! Bizarre ! a fait l’objet d’une série télévisée.

Un siècle à fêter

Camilla Parker Bowles, la duchesse de Cornouailles, est l’ambassadrice du centenaire de Roald Dahl, dont l’apogée sera le 13 septembre dans les librairies, les bibliothèques et les écoles. Programmes spéciaux de la BBC, rose "couleur pêche" créée par le célèbre David Austin, correspondance avec sa mère et dictionnaire (Oxford University Press) sont en préparation. Projections de films et expositions sont organisées en Grande-Bretagne au Roald Dahl Museum and Story Centre, au Southbank Centre et à la House of Illustration de Londres, et dans toute la ville de Cardiff. Le défi lecture annuel se déroulera sur les thèmes chers à l’auteur des Deux gredins, et le parc d’attractions Tatton Park, dans le Cheshire, lui consacre plusieurs salles.

De son côté, Gallimard Jeunesse, comme l’anglais Penguin, réédite le 16 juin seize titres en "Folio junior", "Folio cadet" et "Ecoutez lire" sous de nouvelles couvertures, PLV à l’appui. L’éditeur accompagne la sortie du film de Spielberg d’une édition grand format, d’un livre d’activités avec stickers, et de deux "Folio" pour les adultes.

En septembre, l’éditeur propose un "colis d’animation" aux libraires et reprend en "Folio junior" Fantastique Roald Dahl, un livre d’activités avec un chapitre inédit de Charlie et la chocolaterie, offert pour l’opération "Folio junior" de janvier. Sont prévus à la même date des éditions anniversaires en grand format de Moi, Boy (et plus encore) et du BGG, une compilation et un coffret avec Télérama. Deux livres-CD, L’énorme crocodile et Un amour de tortue, paraîtront en octobre.

Roald Dahl a aussi écrit le scénario des Gremlins avec Walt Disney en 1943, d’un James Bond, On ne vit que deux fois, en 1967, et celui, non utilisé, de Chitty Chitty Bang Bang. Actuellement, deux comédies musicales, Charlie et la chocolaterie et Matilda, qui fête ses 5 ans, font un tabac au Royaume-Uni, et pas moins de 22 spectacles sont en préparation.

Un empire en héritage

La Roald Dahl Literary Estate, dirigée par son petit-fils Luke Kelly et sa deuxième femme, Felicity Dahl, veille sur l’œuvre de l’écrivain. Le Roald Dahl Museum and Story Centre, ouvert depuis 2005 dans le Buckinghamshire où il a vécu pendant trente-six ans, renferme ses archives et propose à la fois galeries d’exposition - où les enfants retrouvent son cockpit de la RAF, la cabane au fond du jardin et son célèbre fauteuil à oreilles dans lequel il écrivait - et toutes sortes d’ateliers pour les jeunes.

La Roald Dahl’s Marvellous Children’s Charity vient en aide aux enfants malades (l’une de ses filles est morte prématurément à l’âge de 7 ans et il a inventé une valve cérébrale pour son fils malade) en finançant des soins, des infirmières et en organisant un concours de déguisements pour collecter des fonds.

Enfin, le site www.roalddahl.com vend toutes sortes de produits dérivés, papeterie, jeux, peluches, mugs, draps et tee-shirts, avec les illustrations de son complice de toujours, Quentin Blake.

close

S’abonner à #La Lettre