Chine

A Shanghai, des cabines téléphoniques transformées en bibliothèques

Soixante livres seront placés dans chacune des 263 cabines téléphoniques de Shanghai transformées en bibliothèque.

A Shanghai, des cabines téléphoniques transformées en bibliothèques

Les habitants du quartier Xuhui de Shanghai pourront emprunter des ouvrages dans des cabines téléphoniques grâce à leur carte de bibliothèque et à leurs empreintes digitales.

J’achète l’article 1.50 €

Par Cécilia Lacour,
Créé le 24.08.2017 à 17h33,
Mis à jour le 24.08.2017 à 18h00

Plus de 260 cabines téléphoniques obsolètes vont être transformées en mini-bibliothèques dans le quartier de Xuhui, à Shanghai, selon le quotidien China Daily.
 
Une soixantaine de livres seront insérés dans des distributeurs automatiques qui seront installés dans chaque cabine téléphonique. Après s’être enregistrés auprès de la bibliothèque de Shanghai, les habitants du quartier "pourront utiliser leur carte de bibliothèque et leurs empreintes digitales pour emprunter et rendre des livres", explique Wang Zhuojun, porte-parole du département Culture de la mairie du quartier de Xuhui.
 
C'est une façon aussi de rendre hommage aux personnalités politiques et culturelles qui ont vécu dans cet arrondissement, comme Soong Ching Ling, la femme de l’ancien président de la République de Chine Sun Yat-sen, ou l’écrivain Ba Jin, notamment auteur du roman autobiographique Famille (Flammarion, 1979). Les cabines aux alentours de leurs anciens lieux de résidence seront aménagées de façon à fournir des informations, via des livres ou des albums numériques, sur ces figures historiques.
 
D’autres cabines seront équipées de tablettes avec lesquelles les utilisateurs pourront écouter des livres audio ou lire des livres numériques.
 
Les cabines, dont la rénovation devrait prendre fin cette année, conserveront leur fameuse couleur rouge et "posséderont toujours des téléphones pour pouvoir passer gratuitement des appels d’urgence", souligne Wang Zhuojun.

Cette formule de cabine-bibliothèque existe dans de nombreuses villes dans le monde comme à Rueil Malmaison ou à New York. Mais, jusqu'ici, ce système reposait sur l'échange de livres entre particuliers.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités