Innovation

Rueil Malmaison recycle ses cabines téléphoniques en bibliothèques

Prototype des cabines-bibliothèques de Rueil - Photo RUEIL MALMAISON

Rueil Malmaison recycle ses cabines téléphoniques en bibliothèques

La première cabine-bibliothèque sera inaugurée le 13 juin.

Par Vincy Thomas,
Créé le 27.05.2015 à 18h16,
Mis à jour le 27.05.2015 à 19h00

La Mairie de Rueil-Malmaison (Ile-de-France) a décidé de ne pas laisser mourir ses cabines téléphoniques. Orange, qui a pris la succession de France Telecom, a procédé depuis plusieurs mois au retrait de la vingtaine de cabines, non rentables, de la municipalité.

Le maire Patrick Ollier a accepté de les reconvertir en mini-bibliothèques. Neuf cabines seront ainsi transformées grâce au travail d’apprentis menuisiers et seront étiquetées "Livres en liberté".

La mairie a lancé un appel aux dons de livres. En prenant le modèle du passe-livres ("bookcrossing"), les passants pourront les emprunter ou les donner sans contrepartie. " Les livres sont à votre disposition. Ils vous intéressent? Vous les prenez, vous les lisez, vous les rapportez afin de les partager avec d’autres ou bien vous les gardez et vous en amenez d’autres" explique Carole Thierry, porteuse du projet, chargée des relations avec les associations culturelles et le service des affaires culturelles de la ville.

L’inauguration de la première biblio-cabine aura lieu le 13 juin.

La formule existe déjà dans de nombreux endroits en Europe, que ce soit à Berlin ou au Royaume Uni, en Suède ou aux Etats-Unis, y compris à New York.

Commentaires (4)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous
c

Christine

il y a 5 ans à 10 h 09

C'est une très belle initiative qui semble séduire le public et avoir déjà fait ses preuves. Je remarque simplement que dans ce cas, la question du partage et du droit d'auteur ne se pose même pas. Mais peut-être l'article ne précise-t-il pas ici qu'il faut créer un compte et/ou obtenir un code d'accès à la cabine...


S

Sophie B Libraire

il y a 5 ans à 11 h 28

Une très belle initiative pourvu que cela se poursuive dans d'autres villes de France Vive le partage de livres


j

jojo

il y a 5 ans à 12 h 56

Belle initiative, toutefois, n'y a-t-il pas de risques de violence gratuite, de vols d'ouvrages? Un système de prêt avec une carte à retirer en mairie par exemple serait sans doute souhaitable. Il faut que les livres puissent circuler certes, mais pas à n'importe quel prix!


C

Christina

il y a 5 ans à 13 h 04

Belle initiative. Reste à savoir si dans les faits, les cabines ne se retrouveront pas vite vides pour cause de vol à des fins de vente ...


On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités